Avertir le modérateur

14/05/2009

Toy Fight, du sacré cinéma

peplum_cover.jpg

Toy Fight – Peplum (J'AIME : Passionnément)

La pop française peut maintenant se projeter de beaux films. Les Versaillais de Phoenix viennent de réaliser leur rêve américain en jouant en direct pendant l'émission culte « Saturday Night Live ». Les Parisiens de Toy Fight, eux, ont signé sur le prestigieux label allemand City Slang, qui abrite notamment Herman Dune, Calexico, Lambchop, The Notwist, Menomena, Get Well Soon, Yo La Tengo ou Arcade Fire. Une collaboration prestigieuse bien méritée à l'écoute de leur deuxième album « Peplum ».

Avec ses seize pépites pop aux qualités très cinématographiques, le disque tient plus de la bande son idéale d'un film comme « Juno » que d'un « Spartacus ». La musique de Toy Fight, portée par une sainte alliance de guitares acoustiques et de claviers, n'aurait d'ailleurs pas dépareillé au côté des Kinks, de Belle & Sebastian ou de Kimya Dawson. On retrouve ici ce même goût de sonorités ensoleillées teintées d'un très léger voile de mélancolie et des narrations intimistes pleines d'ironie.

Tantôt fougueux, tantôt bossa

Les compositions des Parisiens se détachent surtout par le supplément d'âme de leurs instrumentations. Arrangements de cordes, cuivres, flûte, mandoline, banjo et glockenspiel viennent enrichir les mélodies tantôt fougueuses (« Trucmuche (The punch line) » ; « Your own fireworks »), tantôt bossa (« Lisa's box » ; « Golden Make up »). Mais l'ensemble ne dessine en rien un univers précieux. Chez Toy Fight, on est plutôt du genre à reprendre en choeurs une comptine autour du feu, en sifflant et en tapant dans les mains.

Partisan de mettre en avant un esprit ludique, le quintet s'amuse au passage à livrer trois petites compositions personnelles d'une trentaine de secondes qui rythment le disque ainsi qu'à reprendre deux fois le même morceau presque d'affilée en variant simplement les arrangements (« The if song » et « High Noon »). Sans compter les nombreux bruitages enregistrées sur le vif en studio. Aussi frondeur que sophistiqué, « Peplum » propose d'oublier sa solitude et ses soucis du quotidien en se replongeant dans son coffre à jouets.

Kid B

Minute song (extrait) :

The Hidden second (tiré du premier album Anagram dances) :

17:14 Publié dans pop | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toy fight

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu