Avertir le modérateur

30/06/2009

Mos Def, ecstatic éclectique

mos-def-the-ecstatic.jpg
Mos Def - The Ecstatic (J'AIME : Beaucoup)

Si le quartier new-yorkais de Brooklyn a fait beaucoup parler de lui ces dernières années sur la scène rock, ses artistes rap ne sont pas en reste. Parmi ses principaux représentants, on retrouve Mos Def qui sort ces jours-ci un quatrième album studio réussi intitulé « The Ecstatic ». L’éclectique aurait été un meilleur titre tant le rappeur met en place un mélange des genres puisant aussi bien dans le jazz, le rock, l’électronique ou la musiques hispanique ou arabisante.

Les guitares électriques se font donc beaucoup moins présentes que sur ses premiers disques. L’utilisation de boucles et de beats assez simples permet au rappeur de faire un pont entre des sonorités très années 1990 et des textures plus complexes et modernes intégrant cuivres et cordes. Mos Def se sert de nombreux samples de voix pour accompagner son flow tendu et monocorde. Slick Rick, le fidèle Taleb Kweli et la chanteuse Georgia Anne Muldrow l’accompagnent sur trois morceaux.

Make love, not war

Dès son ouverture, l’album est placé sous le signe de l’appel au changement. « There has to be a change », clame la voix de Malcolm X. I don’t care what colour you are as long as you wanna change this miserable condition on this earth. » Politique, « The Ecstatic » développe tout un discours critique envers les ravages de la drogue et la guerre en Irak. Deux fléaux dont les Afro-Américains sont les victimes. Sur le génial « Auditorium », un GI demande à un Irakien s’il vient le voir parce qu’il a faim. L’autre lui demande de quitter son pays.

Au-delà de la dénonciation politique, « The Ecstatic » cherche avant tout à délivrer un message positif d’amour et de paix. « God before everything / Love before anything », nous enseigne le morceau « Priority ». Très soucieux des conditions de vie de la communauté noire, Mos Def prône une libération par la force de l’imagination : « Black imagination activated through one another. Elevated when working with the greatest. » (« Pretty Dancer »). L’acteur reprend alors le dessus s’imaginant au temps des cowboys (« Pistola ») ou en espion en mission (« True Embassy »). Le monde a bien besoin d’une petite touche de fantaisie.

KidB

Auditorium :

Priority :

16:37 Publié dans Rap | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : mos def

Commentaires

Je n'ai pas pensé que le rap peut transmettre les idées si importantes.

Écrit par : Tiger @ international phone cards | 21/10/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu