Avertir le modérateur

17/07/2009

Ebony Bones : "Je créé ma musique toute seule"

ebonybones.jpg
 

Plus belle trouvaille de la fin de cette 30e édition des Transmusicales, la chanteus  Britannique Ebony Bones a mis tout le monde d'accord en trois quarts d'heure à coup de folles percussions, de riffs de guitares et d'entraînantes mélodies jouées au synthé. Mais aussi à l'aide d'une belle énergie. Rencontre près d'une heure plus tard dans l'espace pro pour une conférence de presse où l'artiste évoque sa joie d'être là et son parcours.

 

Comment c'est passé le concert aux Transmusicales ?

C'était fantastique. Il y avait une telle énergie. C'était comme se retrouver sur des montagnes russes. Jouer ici a été pour moi une fantastique opportunité.

 

Comment avez-vous préparé ce concert ?

On a joué notre show habituel. On était très heureux de jouer pour la première fois à Rennes, en plus pour le trentième anniversaire. On est venu ici comme une caravane un peu folle venue des Caraïbes. C'était très inspirant.

 

Avant de faire de la musique, vous étiez une actrice. Est-ce que ça aide ?

Je n'ai jamais été une bonne actrice et les deux domaines sont quand même très différents. La comédie m'a quand même appris à évoluer dans un univers créatif où j'ai pu ensuite travailler mes tenues, mes chansons. Mais la musique amène une connexion avec les gens totalement différentes de la télé. C'est quelque chose d'unique. Il y a une énergie qu'on ne trouve nulle part ailleurs.

 

On sent chez vous un vrai plaisir de partager...

La chose la plus formidable pour un artiste, c'est de pouvoir partager quelque chose avec le public. Pour l'instant, je ne suis pas très connue mais les gens me réservent un accueil merveilleux. Ca montre quand même le pouvoir d'Internet et de MySpace aujourd'hui. Et puis je sens chez les gens une certaine vague d'optimisme ces derniers temps. Je ne sais pas si ça a un rapport avec la politique. En tout cas, c'est le message que j'essaie de faire passer dans mes textes. Ma vie jusqu'ici m'a permis d'être parfaitement indépendante. Il faut faire ce en quoi on croit. Personne ne le fera pour vous.

 

Pourquoi avoir choisi une coiffure et une tenue si exubérante ?

J'ai toujours été fan des artistes des années 1970 qui avaient des personnalités incroyables comme dans le mouvement glam rock ou chez Funkadelic. Il n'y avait pas de stylistes à l'époque pour les conseiller mais ils s'impliquaient beaucoup dans leur apparence. Ils étaient là pour faire le show, pas simplement pour proposer de la musique. L'important alors, c'était d'être créatif. Moi, je suis fatigué de voir ces groupes composés de quatre garçons en jeans slim qui écrivent des chansons sur leur petite amie suicidaire.

 

Dans votre concert, il y avait une énergie punk. Un peu comme chez Nina Hagen...

Je suis très fan de Nina Hagen. J'ai toujours beaucoup aimé sa musique, tout comme celle de Grace Jones ou de Joni Mitchell. Ces artistes ont su redéfinir ce qu'était la féminité à leur manière. Et ce, en apportant un vrai message. Pas en jouant la carte sexy. Je me rappelle très bien écouter un morceau des Slits quand j'étais plus jeune et me dire : « Mais pourquoi ne m'a-t-on pas fait écouter ça à la radio ? »

 

A Rennes, vous vous produisez le même soir que Switch et Diplo (producteurs de titres pour M.I.A et Santogold). Un honneur pour vous ?

J'aime beaucoup ce qu'ils font, même si ça a peu à voir avec la manière dont je travaille. Je créé toute ma musique seule. Personne n'y retouche derrière. Il y a une approche très Do it yourself et j'aime autant ce qui fonctionne que les petites imperfections. Pour moi, l'important, c'est ce que je libère en moi pour pousser les gens à libérer quelque chose en eux aussi.

 

Recueilli par KidB

 

Don't fart on my heart :

 

We all know about you : 

13:47 Publié dans Interview | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : ebony bones

Commentaires

La comédie m'a quand même appris à évoluer dans un univers créatif où j'ai pu ensuite travailler mes tenues, mes chansons. Mais la musique amène une connexion avec les gens totalement différentes de la télé. C'est quelque chose d'unique. Il y a une énergie qu'on ne trouve nulle part ailleurs

Écrit par : sohbet | 03/03/2010

Do it yourself et j'aime autant ce qui fonctionne que les petites imperfections. Pour moi, l'important, c'est ce que je libère en moi pour pousser les gens à libérer quelque chose en eux aussi.

porno izle

Écrit par : Erkan OĞUZ | 03/03/2010

Thanx You Admin or Usher's Very Good post is

Écrit par : Sohbet | 04/03/2010

C'est quelque chose d'unique. Il y a une énergie qu'on ne trouve nulle part ailleurs

Écrit par : sohbet | 22/05/2010

off sensiz bir hayat düşünemiyorum, seni seviyoreemm

Écrit par : sohbet siteleri | 22/05/2010

haha wow nice picture and nice info man thanks

Écrit par : start sharing not selling | 20/07/2010

Bonjour et merci pour les info

Écrit par : quinte du jour | 27/08/2010

Il est exceptionnelle votre blogue, rapide, pratique, on l'aime bien, est ce que la réalisation d'un tel blog est gratuite ?

Écrit par : paris en ligne bonus | 05/05/2014

J'aime bien votre blogue, je vous laisse ce commentaire pour vous aidée à le prendre soin de à jour.

Écrit par : pari france honduras | 12/06/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu