Avertir le modérateur

27/09/2009

Regina Spektor, comme par enchantement

regina-spektor-far.jpg

Regina Spektor – Far (J'AIME : Beaucoup)

Sur la pochette de « Far », le nouvel album de Regina Spektor, une jeune femme est assise devant son piano. Derrière elle, tout est gris et un mur de briques obstrue la fenêtre. Seul l’instrument apporte une touche de couleur apaisante puisque s’y reflète un ciel bleu parsemé de quelques nuages. L’image résume parfaitement l’univers de la chanteuse américaine. La musique est ici une terre d’exploration où l’imagination peut se laisser aller à tout un tas de fantaisies.

Prenant la forme de courtes vignettes, les chansons de Regina Spektor sont pleines d’histoires à dormir debout, entre rêve et réalité. Dans « Calculation », un couple sort les organes de son corps sans même saigner. « Two Birds » oppose deux oiseaux se tenant sur un fil électrique, l’un veut s’envoler, l’autre pas. « Genius Next Door » décrit la vie quotidienne de tout un immeuble vivant en face d’un lac aux pouvoirs mystérieux, un peu à la manière du « Fenêtre sur cour » d’Alfred Hitchcock.

La prime aux émotions

Tendresse et humour vont souvent de pair chez Regina Spektor, mais ce sont toujours les émotions qui priment. Une sentimentalité portée d’abord par le piano. L’instrument alterne ici les mélodies mélancoliques (« Laughing With ») et entraînantes à la manière des compositions de la Britannique Kate Nash (« Folding Chair »). Synthés, guitares, batteries et arrangements de cordes donnent, pour le reste, un peu de relief à ces chansons très pop.

Plutôt en retrait, l’instrumentation chez Regina Spektor est d’abord un écrin pour la voix. Vocalises, break beat, phrasé parlé, envolées lyriques… L’Américaine fait preuve d’une parfaite maîtrise de son instrument, qui colle au plus près des chansons. Quand Regina chante « Call you up » sur « Wallet », on croit entendre une sonnerie. De même, la voix donne le beat du « Dance anthem of the 80’s » et prend des airs robotiques sur le futuriste « Machine ». Quant à « Eet », c’est une pure invention sonore. Sur « Far », Regina s’amuse de la langue avec un réel enchantement.

KidB

Eet :

Machine :

Laughing with :

16:16 Publié dans Chanson, pop | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : regina spektor

Commentaires

La prime aux émotions

Tendresse et humour vont souvent de pair chez Regina Spektor, mais ce sont toujours les émotions qui priment.


Follow me!

Écrit par : sohbet | 22/05/2010

oo baby baby! sohbet siteleri

Écrit par : sohbet siteleri | 22/05/2010

Bonjour et merci pour les info

Écrit par : actu sportive | 27/08/2010

I look at articles like this - very nice.

Écrit par : Cheap Nike Air Max shoes | 08/07/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu