Avertir le modérateur

17/12/2009

Top 100 des années 2000 : 51-55

Top 100 de mes albums favoris des années 2000, on arrive à la moitié. Pour rappel, seule contrainte, on a préféré limiter le nombre d'entrées par artiste à deux, histoire de ne pas se retrouver avec toute la discographie de Radiohead. Aujourd'hui, les places 51-55.

KidB


Electrelane.jpg51 : Electrelane -
No Shouts No Calls (2007)

La rigueur mathématique du krautrock a fait de nombreux adeptes en cette fin des années 2000 dont les Britanniques d'Electrelane, séparées après ce "No Shouts No Calls", bercé d'une douce atmosphère pop aérienne. ici, les titres "In Berlin" et "To the East".

 

Farka Touré.jpg

52 : Ali Farka Touré
& Toumani Diabaté -
In the heart of the moon (2005)

D'ouest en sud, l'Afrique est de nouveau à l'honneur en ces années 2000. La douce kora d'Ali Farka Touré a ainsi bercé de nombreuses heures passées à écouter ce "In the heart of the moon" composé avec Toumani Diabaté. Malheureusement, le musicien est décédé depuis. Ici, "Monsieur le maire de Niafunké" et "Howo Dolo".

 

The National boxer.jpg53 : The National - Boxer (2007)

Plus sombre, plus lancinant, plus complexe... "Boxer", quatrième album de rock classieux de nos amis Américains de The National accumule les superlatifs. Peu de groupes ont autant la classe et autant marqué nos années 2000. En attendant de prolonger le plaisir pour les dix années à venir. Ici, les titres "Ada" et le troublant "Racing Like a pro".


 

Nick Cave.jpg54 : Nick Cave & The Bad Seeds -
No More Shall We Part (2001)

Pour ces années 2000, l'Australien Nick Cave a été toujours aussi prolifique, alternant le bon ("Abattoir Blues/Lyre of Orpheus") et le moins bon ("Nocturama"). On retiendra pour notre part le sombre et lyrique "No More Shall We Part", sorti en 2001. Triste à pleurer. Ici, les titres "No More Shall We Part" dans une version live proche de l'album et "Fifteen feet of pure white snow".

 

Phoenix - its-never-been-like-that.jpg55 : Phoenix -
It's never been like that (2006)

On était passé à côté d'"United", sans doute trop jeune, et pas totalement emballé par "Alphabetical" puis vint "It's never been like that" et on ne pouvait qu'être d'accord avec le titre. Les Français de Phoenix lâchaient enfin la bride à leur pop anglophone prête à conquérir le monde. Sans rien abandonner de leur rigueur rythmique. La fusée était lancée. Ici, les titres "One time too many" et "Napoleon Says".

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu