Avertir le modérateur

07/10/2010

Neil Young met son rock à nu

Neil-Young-Le-Noise.jpg

Neil Young - Le Noise 

Sur la route, un vieil homme fait du stop, une guitare à la main. « I’m on this journey. I don’t wanna walk alone. Walk with me », te demande-t-il. Tu le fais monter à tes côtés. Il confesse : « I lost some people I was travelling with. I missed a soul in the old friendship. » Ca faisait longtemps qu’il n’était pas parti ainsi. A l’aventure. Cet homme s’appelle Neil Young et ce voyage lui rappelle sa jeunesse. Ses années passées à Toronto au Canada. Son exil californien.

De gros riffs de guitares secs se font entendre sur l’autoradio. Le temps est lourd, orageux. La chanson parle d’amour. D’un homme et d’une femme qui marchent ensemble et traversent les années main dans la main. Sur la suivante, la voix se fait plus plaintive. Le timbre clair. « Somewhere in the sunshine, you find the dark. Someone’s gonna rescue you ». C’est beau, brut, mélancolique. Neil Young verse une larme. Discrètement. Te demande d’éteindre. Il veut te jouer quelque chose.

Il prend sa guitare acoustique et commence une longue confession. « When I sing about love and war, I don't really know what I'm saying. I've seen a lot of young men go to war
and leave a lot of young brides waiting. I've watched them try to explain it to their kids,
and seen a lot of them failing. They tried to tell them and they tried to explain why daddy won't ever come home again. Daddy won't ever come home again. » Tu verses une larme à ton tour.

Espoirs brisés, planète ravagée

Neil rallume l’autoradio. Les riffs de guitares reprennent. Electrisants. La chanson parle d’un monde en colère. De promesses non tenues, d’espoirs brisés, de luttes, d’enfer et de liberté. Des travailleurs et des pêcheurs. Neil replonge dans ses souvenirs. Te parle de ses déboires avec la drogue. Herbe, amphétamine, valium cocaïne. D’une vie passée à essayer d’alléger ses peines. Une vie à moitié bousillée. « The neon lights and the endless nights. The neon lights and the endless nights. »
 
Il est là. Mis à nu. C’est intense. Il se tait. Reprend sa guitare acoustique. Il chante une planète ravagée. Les bisons tués, lors de la conquête de l’Ouest américain, les rivières asséchées, un ours polaire perdu sur un glacier à la dérive… « Who'll be the one to lead the nations and protect God's creations ? » Il te parle un peu environnement. De la faiblesse des hommes. De leur appétit destructeur. Et t’apprend que tout se tient en quatre simples questions : « When Will I learn how to listen ? When will I learn how to feel ? When will I learn how to give back ? When will I learn how to heal ? »
KidB

13:55 Publié dans rock | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : neil young

Commentaires

Yeaaaaah, Super du bon vieux Neil Young ça fait du bien. comme quoi le vieux rock subsiste encore grâce au Streaming. Merci pour tous ces lien Streaming.

Écrit par : streaming gratuit | 10/10/2010

useful post and I think it is rather easy to see from the other comments
as well that this post is well written and useful.

Écrit par : Cheap Wicked Tickets | 12/10/2010

I love Neil Young. Very cool post. Thanks!

Écrit par : Toro 38361 | 15/10/2010

c'est toujours un plaisir de l'ecouter

Écrit par : live | 28/10/2010

Neil Young is Awesome!

Écrit par : juicer | 10/11/2010

Niel Young is one of the big person in acoustic guitar family he was able big name out of his talent and creativity. Truly he had so many follower. Good for hm...Keep it up..

Écrit par : DenverWebHosting | 28/11/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu