Avertir le modérateur

07/12/2009

Années 2000 : les outsiders [T-Z]

En attendant de révéler mon Top 100 des albums de la décennie, on continue notre petit tour des artistes marquants qui n'ont pas pu se faire une place dans mon classement, sous forme de diaporamas et de vidéos. Aujourd'hui avec les lettres T à Z.

KidB

 

The Thrills - Santa Cruz (2003)

On croirait la musique de The Thrills élevée au soleil de Californie. Pas du tout, on doit ces petits bijoux de pop sucrée à une bande d'Irlandais rêveurs. "So Much for the city", clamait leur premier album en 2003. Depuis, ils ont mis en fuite bien des nuages et fait naître bien des frissons.

 

Tortoise and Bonnie Prince Billy - Daniel (2006)

Bel alliage que le folkeux Bonnie Prince Billy et les post-rockeurs américains de Tortoise. Le tout donne un album de reprises très réussi, "The Brave and the Bold", à l'image de ce "Daniel", originellement signé Elton John.

 

Tunng - Bullets (2007)

Les Britanniques de Tunng ont livré cette décennie trois albums de pop folk réussis qui devraient leur permettre de nouveaux sommets dans les années à venir. Ici, le titre "Bullets", extrait de l'album "Arrows" (2007).

 

Two Gallants - Steady Rollin' (2006) 

 

Plein de vérité, de chaleur et d'émotion, le folk des Américains de Two Gallants nous a chaviré pendant toute la deuxième moitié de la décennie. Et notamment ce "Steady Rollin'" à deux voix écorchées extrait de l'album "What The Toll Tells".

 

The Tyde - Brock Landers (2006)

 

Des Américains de The Tyde, on ne connaît que le troisième album "Three's co", sorti en 2006. Suffisant pour être bien mis en valeur dans notre retrospective avec ici le titre "Brock Landers".

 

UNKLE - Broken (2007)

 

Les Britanniques de Unkle ont livré en 2007 "War Stories", un album mêlant rock, hip-hop et électronique passé un peu trop inaperçu. Ici, le titre "Broken".

 

Tom Vek - CC (2005) 

 

Le multi-instrumentiste Tom Vek a sorti pour l'heure un unique album "We Have Sound", axé également rock et électronique. Ici, le titre accrocheur "CC".

 

The Vines - Autumn Shade (2002)

 Au début des années 2000, les Australiens de The Vines ont surgi sur les cendres du punk et de la brit pop avec le très remarqué "Highly Evolved". Pas étonnant que par la suite, ils soient retombés dans l'oubli tant leur musique semble accrochée aux années 1990. Ici, le titre "Autumn Shade".

  

Von Bondies - C'mon C'mon (2004)

 

Apparu dans l'ombre des White Stripes, les Von Bondies sont essentiellement les auteurs d'un tube séduisant en diable, "C'mon C'mon" ou du rock accrocheur à l'état brut.

 

The Walkmen - I Lost you (2008) 

 Peu de groupes ont autant la classe que les Américains de The Walkmen, auteurs de plusieurs albums de rock remarqués dont ce "You and me", sorti en 2008. Ici, l'extrait "I lost you".

06/12/2009

Années 2000 : les outsiders [S]

En attendant de révéler mon Top 100 des albums de la décennie, on continue notre petit tour des artistes marquants qui n'ont pas pu se faire une place dans mon classement, sous forme de diaporamas et de vidéos. Aujourd'hui avec la lettre S.

KidB

 

Sage Francis - Sea Lion (2005)

Le rappeur américain Sage Francis défend une vision ouverte de son art. La preuve, sur ce titre "Sea Lion", extrait de l'album "A Healthy Distrust" (2005), il invite notamment le folkeux à barbe Will Oldham, aussi connu sous l'alias Bonnie Prince Billy. A la croisée des genres, son hip-hop défend surtout une introspection sombre qui fait souvent mouche.

 

School of seven bells - Connjur (2008)

Le groupe de pop américain School of seven bells frappe fort dès son premier album "Alpinisms", tout en ambiance shoegaze éthérée. Ici, le titre "Connjur", extrait du disque sorti en toute fin d'année dernière aux Etats-Unis.


The Shins - Australia (2007)

Le groupe américain The Shins est en passe de faire partie des poids lourds de la pop américaine. La formation menée par James Mercer a progressé d'album en album jusqu'à l'accrocheur "Wincing the night away", qui date de 2007. La power pop de The Shins a alors gagné en profondeur et en subtilité, à l'image de ce titre "Australia".


Orval Carlos Sibelius - Mister Heart of Stone (2006)

C'est un jeune artiste français qui se cache en réalité derrière l'étrange alias Orval Carlos Sibelius. Et ses pépites pop teintées de très légères touches d'électroniques ont déjà tout de classique du genre. Sur ce titre "Mister Heart of stone", on entend même les oiseaux chanter. Un talent nouveau est arrivé.

 

Skream - Colourful (2006)

Si Burial a largement joué les figures de proue pour l'éclosion du dubstep, son très jeune compatriote Skream est pas mal non plus dans un style un peu moins sombre. En 2006, son premier album éponyme nous avait enchanté. Ici, l'extrait "Colourful".

 

The Sleepy Jackson - Good Dancer (2003)

Bien avant le succès mérité du combo Empire of the sun, l'Asutralien Luke Steele c'était surtout The Sleepy Jackson, un groupe auteur en 2003 d'un album de pop miraculeux intitulé "Lovers". Sur ce disque, la barre était placée tellement haute que son successeur "Personality" ne pouvait que nous décevoir. Ici, le titre "Good Dancer", extrait du premier essai donc.

 

Sons and daughters - Medicine (2005)

Les Ecossais de Sons and Daughters y connaissent un rayon en matière de rock accrocheur et de riffs entêtants. Avant le réussi "This Gift", sorti l'année passée, il y avait d'abord cette "Repulsion Box" à la sombre pochette dont est extrait ce fulgurant "Medicine".


Spank Rock - Rick Rubin (2006)

Les Américains de Spank Rock sont devenus parmi les producteurs hip-hop les plus en vue après la sortie de leur premier album "YoYoYoYoYo" en 2006. On y entendait notamment la chanteuse Amanda Blank, auteure d'un disque remarqué cette année. Beat cassé, percussions, synthé accrocheurs, le style Spank Rock met la fessée à une bonne partie de la concurrence.

 

Rubin Steiner - Your Life is like a Tony Conrad concert (2005)

On a dansé pendant des soirées seul dans sa chambre à l'écoute de ce "Your Life is like a Tony Conrad concert". Name dropping obscur, énergie rock et montées électroniques, le Français Rubin Steiner avait tout compris lui aussi mais n'a pas eu le droit au même succès que les Brésiliennes de CSS. Une injustice réparée avec cet extrait majeur de l'album "Drum Major !".


Sunn O))) & Boris - The Sinking Belle (Blue sheep) (2006)

Quand les rois du drone doom américain Sunn O))) s'allient aux Japonais de Boris, ça donne "Altar", un drôle de disque entre échappées rock minimalistes et poésie cosmique à la manière de ce très beau "The Sinking Belle (Blue Sheep)" qui caresse nos oreilles.

05/12/2009

Années 2000 : les outsiders [N-R]

En attendant de révéler mon Top 100 des albums de la décennie, on continue notre petit tour des artistes marquants qui n'ont pas pu se faire une place dans mon classement, sous forme de diaporamas et de vidéos. Aujourd'hui avec les lettres N, P, Q et R.

KidB


Nelson - The (Over) Song (2006)

Rigueur rythmique, guitares froides... Les rockeurs français de Nelson ont défriché avec leur premier album "Revolving doors" des territoires auxquels on est peu habitués dans nos contrées. De quoi viser une reconnaissance internationale qui ne serait vraiment pas déméritée à l'écoute de "The (Over) Song".

 

Nosfell - Gouz Mandamaz + Shaunipaul (2004)

En six années, l'intriguant Nosfell s'est fait une place à part dans la musique française. Ses poémes folk-rock chantés en klokobetz, une langue de sa composition, ont encensé un large public notamment sur scène. Ici, "Gouz Madamaz" et "Shaunipaul", deux extraits du premier album "Pomaïe Klokochazia Baleck".

 

Faris Nourralah - Hola olé (2008)

Artiste rare et précieux, l'Américain Faris Nourralah livre depuis quelques années de très beaux disques de pop uniquement distribués en dehors des Etats-Unis. L'artiste, qui ne tourne pas non plus, vivrait reclus à composer ses morceaux, comme l'entraînant "Hola Olé" présenté ici et extrait de l'album 'Radio Faris" (2008). 

 

The Organ - Brother (2004)

Né et mort pendant la dernière décennie, The Organ a connu une existence courte qui aura suffi pour marquer une frange non négligeable des amateurs de rock. L'arme du combo canadien : "Grab that gun", un album obsédant aux guitares tranchantes et au refrains accrocheurs. C'est beaucoup mais on en aurait voulu tellement plus.


Out Hud - How Long (2005)

De tous les groupes de la mouvance Punk/Funk, les Américains de Out Hud n'ont été ni les plus connus ni les moins méritants. Séparé en 2006, le combo avait publié deux albums dont le réussi "Let us never speak of it again" (2005) qui mariait avec un certain talent impulsions électroniques et énergie rock. Ici, le titre "How Long".

 

Candie Payne - I wish I could have loved you more (2007)

La belle voix de la Britannique Candie Payne sait faire des ravages. Surtout quand elle vous déclare ses regrets de ne pas vous avoir plus aimé. Le titre est extrait de l'album de soul pop rock du même nom, "I wish I could have loved you more" paru en 2007.

 

Pivot - In the blood (2008)

Découvertes du label Warp, les Australiens de Pivot ont livré l'an passé un très album de math rock intelligent et accrocheur. Ici, "In the blood", extrait du disque "O Soundtrack my heart".

 

Psykick Lyrikah - L'aurore (2007)

Sombre et bouleversante, la musique de Psykick Lyrikah est partie du rap pour atteindre des territoires plus universels aux confins du hip-hop et du rock. Les textes sont écrits au cordeau, comme la musique. Au point d'imposer le groupe breton comme un des grands de ce côté de la Manche.

 

Radio 4 - Dance to the underground (2002)

Petite séquence nostalgie avec cette bombe rock de l'année 2002, extraite de l'album "Gotham". "Dance to the underground" chantait les New-Yorkais de Radio 4 à l'heure où la ville commençait à être à la mode. Ils ont jamais fait mieux depuis.

 

Josh Rouse - Sad Eyes (2005)

Les esprits fleur bleue qui n'ont pas encore succombé aux belles mélodies de l'Américain Josh Rouse peuvent se jetter les yeux fermés sur les albums "1972" (2003) et "Nashville" (2005). Nous, on fond pour ses ballades comme ce "Sad Eyes", qui auront définitivement marqué nos années 2000.

04/12/2009

Années 2000 : les outsiders [K-M]

En attendant de révéler mon Top 100 des albums de la décennie, on continue notre petit tour des artistes marquants qui n'ont pas pu se faire une place dans mon classement, sous forme de diaporamas et de vidéos. Aujourd'hui avec les lettres K, L, et M.

KidB


Kill The Vultures - Moonshine (2006)

Originaires du Minesota, les rappeurs américains de Kill The Vultures ont sorti en 2006 un album très réussi intitulé "The Careless Flame". La formation née sur les cendres de Oddjobs y développe un hip-hop guttural et chaleureux plein d'influences jazz. Ici, un extrait du titre "Moonshine" en live.


The Knife - Silent Shout (2006)

"Silent Shout", troisième album du duo électro pop suédois The Knife a été élu disque de l'année 2006 par Pitchfork. Si on ne partage pas complètement l'enthousiasme de l'influent site américain, on goûte avec plaisir aux synthés fougueux de Karin Dreijer Andersson (aujourd'hui derrière le projet Fever Ray) et Olof Dreijer comme sur ce morceau, "Silent Shout".

 

Mark Lanegan - Methamphetamine blues (2004)

Pote de Kurt Cobain, ex-chanteur des Screaming Trees, collaborateur ponctuel des Queens of the Stone Age, le chanteur et guitariste Mark Lanegan s'est surpassé en 2004 sur son album solo "Bubblegum"où sa voix rauque faisait merveille. Sur l'extrait choisi, "Methamphetamine Blues", PJ Harvey et Josh Homme viennent filer un coup de main à l'Américain. Sympa les potes.

 

Jens Lekman - Sipping on the sweet nectar (2007)

Suède toujours avec le crooner Jens Lekman, auteur pour l'heure de deux albums, dont le brillant "Night Falls Over Kortedala", publié en 2007. Le chanteur donne dans le romantisme léger et entraînant à des kilomètres de ces artistes aux cordes pleureuses. La preuve avec le titre "Sipping on the sweet nectar".

 

Liars - This dust makes that mud (2002)

En 2002 débarquait un petit groupe new-yorkais qui se démarquait de ses petits camarades par une approche plus expérimentale et plus bruitiste du rock tout en gardant un groove puissant et accrocheur. Depuis, on ne s'est toujours pas bien remis de l'assaut sonique du disque "The threw us all in a trench and stuck a monument on top" et on suit fidèlement la carrière des Liars auteurs de trois autres albums. Le disque "Sisterworld" est annoncé pour l'an prochain.

 

Mendelson - 1983 (Barbara) (2007)

Les Français de Mendelson bénéficient d'un soutien critique inversement proportionnel à leur succès public. Il faut dire que les textes abordés sont souvent graves, un peu plombants. La formation n'en reste pas moins une des plus brillantes que l'Hexagone ait nourri ces dix dernières années. A découvrir d'urgence donc avec ici les quasi dix minutes de "1983 (Barbara)", extrait du double album "Personne ne le fera pour nous".

 

Menomena - The Pelican (2007)

Les Américains de Menomena sont un groupe à suivre de très très près. Tout simplement parce que leur dernier album, "Friend and Foe" sorti en 2007, marquait une si belle progression par rapport à leurs disques précédents, qu'il fut largement encensé par Pitchfork et consorts. Avec raison. Le rock dopé aux cuivres du combo de l'Oregon est un des plus frais et novateurs entendu ces dernières années. Ici, un extrait live de "The Pelican".


Midnight Juggernauts - Into the galaxy (2007)

On sait, on aurait sans doute dû oublier après quelques mois le rock intergalactique des Australiens de Midnight Juggernauts mais on ne se lasse toujours pas de cet "Into the Galaxy", extrait de l'album "Dystopia". Entraînant, accrocheur comme tout, on se devait de partager ça avec vous.


Modest Mouse - Dance Hall (2004)

Il y a de la folie chez ces Modest Mouse, auteurs en 2004 d'un album retentissant intitulé "Good News for people who love bad news". D'un coup, on a eu envie de rejoindre le club des fans de ces rockeurs américains qui n'ont toujours pas de ce côte-ci de l'Atlantique le succès qu'il mérite. Ce "Dance Hall" devrait déjà corriger un peu le tir.

 

Mumm-Ra - She's got you high (2007)

Les années 2000, c'est aussi tout un tas de petits drames, de groupes qui explosent puis disparaissent aussi vite qu'ils sont venus. Les Britanniques de Mumm-Ra n'ont existé aux yeux du grand public que le temps d'un seul album, "These things move in threes", sorti en 2007. Avant des années de galère puis le succès a tout balayé en un an. Il nous reste désormais plus que cet accrocheur "She's got you high" pour nous consoler.

03/12/2009

Années 2000 : les outsiders [G-J]

En attendant de révéler mon Top 100 des albums de la décennie, on continue notre petit tour des artistes marquants qui n'ont pas pu se faire une place dans mon classement, sous forme de diaporamas et de vidéos. Aujourd'hui avec les lettres G, H, I et J.

KidB

 

Glass Candy - Beatific (2008)

Dans la catégorie révélation label années 2000, notre prix va sans conteste à Italians do it better. Après Chromatics, la structure nous a lancé les Américains de Glass Candy, groupe formé de Ida No et du très prolifique Johnny Jewel. Leur troisième album, "B/E/A/T/B/O/X" était le bon. Après quelques années passées dans l'ombre, les voilà de manière parfaitement méritée dans la lumière.


Gravenhurst - The Velvet Cell (2005)

Quant au prix du label de la décennie, le prix revient pour nous à Warp qui partant d'un catalogue d'électro très exigeant a réussi à s'ouvrir à un rock racé. Ici, les Britanniques de Gravenhurst, mené par Nick Talbot, auteurs de quelques albums très réussis dont ce "Fires in the distant buildings" (2005), très axé sur le groove. Ici, le titre The Velvet Cell.

 

Gym Class Heroes - Clothes off (2007)

Jusqu'ici, on a beaucoup mis en avant des groupes de rap US sombres et politiques. A des décennies de ça, on aime aussi la légèreté et l'entrain des Gym Class Heroes, auteurs du très bon album "As cruel as school children" (2007) dont est tiré cette petite merveille, "Clothes off".

 

Emily Haines - Dr Blind (2006)

Révélée à nous par l'intermédiaire du groupe Metric et le film "Clean" d'Olivier Assayas, Emilie Haines et sa douce voix aigue ont bercé ses dernières années. On ne saurait donc recommandé son deuxième album solo, "Knives don't have your backs" (le premier daterait de 1996), dont est tiré cet ethéré "Dr Blind". La Canadienne s'y révèle plus mélancolique et plus tendre. Parfait pour les froides soirées d'hiver.

 

Hood - They removed all trace that anything ever happened here (2001)

En 2001, le groupe britannique Hood, déjà auteur de quatre albums, a la très bonne idée de faire appel aux Américains du label Anticon pour venir leur filer un coup de main. On retrouve donc les jeunes Doseone et Why ? sur leur cinquième effort "Cold House", mélange de rock, de folk et de hip-hop éthéré. Ici, le très réussi "They removed all trace that anything ever happened here".

 

Hot Hot Heat - Naked in the city again (2002)

En 2002, la pop alambiquée des Canadiens de Hot Hot Heat avec ses guitares anguleuses et ses refrains accrocheurs nous préparait déjà à l'arrivée de Franz Ferdinand. Avec un peu moins de talent et de succès. Depuis ce turbulent "Make up the breakdown", deux albums sont sortis sans pleinement confirmé le statut d'outsider de luxe de la formation. Peut-être Hot Hot Heat se rattrapera-t-il avec son nouvel album "Future Breeds", attendu pour l'an prochain. En attendant, réjouissons-nous avec ce "Naked in the city again".

 

Michel Houellebecq - Plein été (2000)

Pour nous changer des actrices qui chantent, en 2000, le producteur Bertrand Burgalat lance l'écrivain star Michel Houellebecq sur les devants de la scène avec un drôle album pop intitulé "Présence humaine". Dix ans plus tard, les étranges chansons de l'auteur des "Particules élémentaires" ont plutôt bien vieilli à l'image de ce superbe "Plein été".

 

I am Kloot - From your favourite sky (2003)

En matière de pop toujours, les Mancuniens d'I am Kloot font plus que toucher leur bille à l'image de ce fulgurant "From your favourite sky" où la voix de John Bramwell fait merveille. Le titre est tiré du deuxième album éponyme du groupe britannique, sorti en 2003. Pour les fans de la formation, I am Kloot a publié cette année une compilation de faces-B.

 

I Love You But I've Chosen Darkness - According to plan (2006)

Les Américains d'I Love You But I've Chosen Darkness ne se contentent pas d'avoir le nom de groupe le plus cool de la décennie. Leur musique, portée par une incroyable puissance rythmique encore démultipliée sur scène, fut aussi une des belles révélations de 2006, année de sortie de leur premier album "Fear is on our side". Depuis, on se désespère de ne pas voir venir la suite. Ici, le titre "According to plan".

 

Joan as Police Woman - Eternal Flame (2006)

Pour finir sur une note plus douce, on présente Joan as Police Woman à savoir le combo de Joan Wasser, qui a notamment joué pour Rufus Wainwright ou Antony et ses Johnsons avant de se lancer dans une aventure plus personnelle. En 2006, elle sort "Real Life" dont est extrait cet "Eternal Flame", suivi deux ans plus tard d'un essai encore plus réussi intitulé "To Survive".

02/12/2009

Années 2000 : les outsiders [D-F]

En attendant de révéler mon Top 100 des albums de la décennie, on continue notre petit tour des artistes marquants qui n'ont pas pu se faire une place dans mon classement, sous forme de diaporamas et de vidéos. Aujourd'hui avec les lettres D, E et F.

KidB


Day One - I'm doing fine (2000)

Visionnaire, le duo originaire de Bristol Day One, signé sur le label de Massive Attack, montrait dès l'année 2000 la voie à suivre pour le reste de la décennie. L'album "Ordinary Man" mêlait en effet influences pop, folk, hip-hop et électronique. Malheureusement, il leur a fallu sept ans pour s'en remettre et sortir leur deuxième disque "Probably Art". Ici, le titre "I'm doing fine".


Dead Prez - We Want freedom (2000)

Le duo Dead Prez est un des secrets les plus injustes de l'underground rap américain. Depuis ce "Let's get free", sorti en 2000, la formation a publié un peu moins d'une dizaine d'albums touchants et rageurs, politiquement engagés et musicalement recherchés. Ici, le titre "We Want freedom".

 

The Dears - We Can Have it (2003)

L'album "No Cities Left" des Canadiens de The Dears a eu tellement de succès qu'il est sorti deux fois. D'abord, en 2003, à petite échelle, puis en 2005 à l'international. C'est là que l'on a découvert la formation et son rock à la fois mélancolique et entêtant à la manière des Smiths. Deux autres albums de bonne qualité sont sortis depuis, mais c'est toujours "No Cities Left" qui a largement notre préférence avec ici le morceau d'ouverture "We Can Have it".

 

Efterklang - Caravan (2007)

Les Danois d'Efterklang sont très doués pour composer des cathédrales pop aériennes bercées de choeurs, de cordes, de cuivres et de discrètes touches d'électroniques. L'album "Parades" était donc une des très bonnes surprises de l'année 2007. Ici, le titre "Caravan". On leur prédit un très bel avenir.

 

Electric soft parade - There's a silence (2002)

Les Britanniques de The Electric Soft Parade ont fait sensation dès leur premier album "Holes in the wall", sorti en 2002. Il faut dire que le disque contenait quelques singles très accrocheurs à l'image de ce "There's a silence". Depuis la formation poursuit de manière plus confidentielle sous cette même identité et pour une partie du groupe avec le projet parallèle Brakes.

 

El-P - Smithereens (2007)

L'Américain El-P est une des plus belles révélations du rap américain de ces dix dernières années. Nous, on a pris le wagon avec son deuxième album "I'll sleep when you're dead", sorti en 2007. La vidéo du titre "Smithereens" est une attaque directe contre Guantanamo et Abou Ghraib, preuve que le rap US peut encore être aujourd'hui la voix de la contestation.


Nathan Fake - The sky was pink (2006)

Il n'a pas fallu beaucoup de temps à Nathan Fake pour se faire un nom dans le milieu de l'électronique. Le Britannique a été acclamé dès la sortie en 2006 de son premier album "Drowning in a sea of love" dont est extrait ce titre "The sky was pink", long trip lancinant et légèrement psyché tout en montée progressive.

 

Flotation Toy Warning - Fire engine in fire pt. II (2004)

A notre grand regret, les Britanniques de Flotation Toy Warning ne nous ont laissé pour l'heure qu'un seul album, "Bluffer's guide to the flight deck", sorti en 2004. A notre grand regret, car ce premier essai de pop rock était plus que prometteur avec ses longs morceaux étranges. Ici, le titre "Fire Engine on fire pt. II". Leur second album est pour l'heure prévu pour 2010.


Foals - Heavy Water (2008)

En écrivant ces lignes, on est presque à regretter de ne pas avoir intégré "Antidotes", le premier album de Foals, dans notre Top 100 tant le disque est un des plus attachants et réussi sorti l'année passée. Rytmiques inventives, alchimie rock savante, influences presque free jazz, ce "Heavy Water" résume à la perfection le génie de ce jeune groupe britannique. On se rattrapera sûrement avec le top de la décennie 2010 car l'avenir leur appartient.


Fugu - Here Today (2005)

Si la France a encore prouvé quelque chose lors de ces années 2000, c'est qu'elle n'a plus tant de leçons à recevoir en matière de pop. Fugu, alias, Mehdi Zannad, fait partie de ces francs-tireurs qui ont su amener un vent de vent de fraicheur à la musique de chez nous en allant piocher ce qu'il y a de mieux chez nos amis anglo-saxons. Son deuxième album, sorti en 2005, s'appelait "As Found". On y a pioché ce superbe "Here Today".

01/12/2009

Années 2000 : les outsiders [A-C]

La fin de l'année approche avec son lot de classements et de listes pour récompenser les meilleurs albums des douze derniers mois. 2009 oblige, ce sont même les disques des dix dernières années qui sont hierarchisés ces derniers jours aussi bien sur Pitchfork (volets I, II, III, IV), le NME, Uncut, le Guardian, le Times, Rolling Stones ou encore le Slate français.

Album Sono vous a donc confectionné son Top 100 à partir des disques que j'ai le plus écoutés ces dix dernières années. Mais en attendant de révéler le classement, petit tour pendant une semaine des artistes marquants qui n'ont pas pu se faire une place parmi les cents premiers, sous forme de diaporamas et de vidéos. On commence aujourd'hui avec les lettres A, B et C.



Alamo Race Track : The Northern Territory (2006)

En l'espace de deux albums, les Hollandais d'Alamo Race Track ont démontré leur savoir-faire pour composer des chansons accrocheuses à la frontière du rock et de la pop. Ici "The Northern Territory", extrait de l'album "Black Cat John Brown".

 

American Music Club - Patriot's heart (2004)

En 2004, le rockeur Américain Mark Eitzel ressuscite son groupe American Music Club à l'arrêt depuis dix ans après avoir enchaîné sept albums entre 1985 et 1994. Et le résultat "Love song for the patriots" est sublime. En particulier, ce déchirant "Patriot's Heart".


Beta Band - Squares (2001)

Après un bon premier album en 1999, les Ecossais de The Beta Band réussissent un coup de maître en 2001 avec leur deuxième essai "Hot Shots 2". Leur pop ouvre toutes les fenêtres pour s'en aller prendre un peu l'air. Ici, le titre "Squares" qui servira de bande-son à la réclame pour des produits laitiers. Le groupe se sépara en 2004 après un troisième album.


Blackalicious - Supreme People (2005)

Duo de rap américain, Blackalicious sort en 2005 un album très remarqué intitulé "The Craft" d'où est tiré ce "Supreme People". Originaire de Californie, la formation se démarque du genre gangsta avec des beats travaillés et des textes plus positifs. On attend toujours des nouvelles depuis.

 

Black Rebel Motorcycle Club - Love Burns (2001)

Black Rebel Motorcycle Club fait partie de ses formations qui avec The Strokes et les White Stripes ont remis en Amérique le rock au goût du jour au début de la décennie. Ayant échoué au pied du Top 100, je tenais à leur rendre hommage pour leur trois premiers albums impeccables. On suit un peu moins depuis mais on attend toujours avec une certaine impatience leur prochain disque prévu pour l'an prochain. Ici, le titre "Love Burns" tiré de leur premier album "B.R.M.C.", sorti en 2001.

 

Broadcast - America's Boy (2005)

Le groupe britannique Broadcast a sorti lors de la dernière décennie une poignée de bons disques chez Warp entre pop et aspirations électroniques. Notre préférence va à l'album "Tender Buttons" sorti en 2005 dont est extrait cet "American's Boy" très éloigné de celui de Kanye West et Estelle.


Burial - Archangel (2007)

Le dubstep, mélange de dub, de drum and bass, de garage et de grime, est un des rares genres musicaux à avoir émergé lors des dix dernières années. Le Britannique Burial, auteur de deux albums plébiscités par la critique, est sans doute un des artistes qui a le plus fait pour la reconnaissance et l'expansion du mouvement. Ici, le titre "Archangel", extrait de son dernier disque sorti en 2007, "Untrue".


Casiotone for the painfully alone - Scattered Pearls (2006)

Casiotone for the painfully alone est le projet, au départ lo-fi, de l'Américain Owen Ashworth. Depuis son premier album sorti en 1999, il a progressivement élargi sa palette pour sortir des synthés un peu cheap. Ici, le titre "Scattered Pearls" tiré du superbe disque "Etiquette" en 2006 où l'artiste délaisse le chant à une invitée, Jenny Herbinson.

 

!!! - Me and Giuliani down by the school yard (A true story) (2004)

En trois albums, les Américains de !!! (prononcez chick, chick, chick) se sont imposés comme un des meilleurs groupes de scène de la décennie. Sur disque, leur rock azimuté complètement axé sur le groove fait aussi merveille. Ici, le titre "Me and Giuliani down by the school yard (a true story)", tiré de l'album de la consécration "Louden Up Now" (2004).

 

Crystal Castles - Vanished (2008)

Le duo électronique canadien Crystal Castles a sorti l'an passé un premier album riche de noirceurs, de ruptures de ton et de beats accrocheurs. Il nous a fallu un peu de temps pour l'apprivoiser aujourd'hui on ne voudrait plus s'en passer. Ici, le titre "Vanished". Vivement la suite.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu