Avertir le modérateur

14/02/2011

Radiohead sort des limbes

TKOLPackshot.jpg

"Merci de votre patience". C'est par ces quelques mots que Radiohead a officialisé ce matin sur son site officiel la parution d'un nouvel album The King of Limbs. Reprenant pour partie le modèle mis en place pour l'album In Rainbows paru en 2007, le disque sera disponible dès samedi en téléchargement avant une sortie physique (CD et vinyl) le 28 mars puis collector en mai.

En septembre dernier, Colin Greenwood revenait largement sur l'expérience In Rainbows et la volonté du groupe d'une sortie très rapprochée de l'annonce pour contrer le piratage.

Nouvelle révolution sonore ?

Radiohead ne donne plus cette fois la possibilité de choisir soi-même la somme que l'on souhaite mettre, mais propose deux formules au choix. D'une part, le simple album en téléchargement pour 7 ou 11 €, selon le format audio choisi (MP3 ou wave). D'autre part, un coffret comprenant deux vinyles, un CD, la version téléchargée et un impressionnant artwork puisqu'il contiendra de grandes illustrations et 625 petites pièces. D'où l'appellation donnée par le groupe d'album-journal. Tarif : 36 ou 39 €.

Peu d'informations sur la musique à l'inverse. Le groupe n'a pas pour l'heure indiqué le nombres de morceaux présents sur l'album ou leurs titres. Seuls éléments d'informations, quelques déclarations faites par les membres de Radiohead ces derniers mois comme Ed O'Brien qui évoquait fin 2009 pour le magazine Rolling Stone une nouvelle révolution dans le son du groupe.

Dans les dernières playlist communiquées par la formation anglaise à ses fans, on trouvait notamment des artistes très différents comme Flying Lotus, Roots Manuva, Gonjasufi, Mos Def, MIA, The Gaslamp Killer, the XX ou Moderat, preuve du maintien d'intérêt du groupe pour les textures électroniques et le hip-hop.

Début janvier, un ingénieur du son indiquait avoir entendu quelques morceaux en cours de mixage et parlait de sons orchestraux et d'influences dubstep. Y trouvera-t-on sous une forme ou une autre les titres inédits comme The Daily Mail joués sur scène il y a un par Thom Yorke (voir ci-dessous) ? Fin du suspense, samedi.

KidB

15:17 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (37) | Tags : radiohead

02/02/2011

Les White Stripes rayés de la carte, pas des coeurs

The+White+Stripes.jpg

Death letter. L'annonce du jour des White Stripes a de quoi nous filer le blues. Le groupe "voudrait annoncer qu'en ce 2 février 2011, il met un terme officiel à sa carrière aussi bien sur disque que sur scène." Le message : Jack et Meg sont en pleine santé, mais aimeraient préserver "ce que The White Stripes a de beau et de spécial".

Fer de lance, avec The Strokes notamment, d'un renouveau médiatique du rock au début des années 2000, le groupe a perfectionné de 1999 à 2003, une formule binaire ultra-efficace faite de riffs de guitares aussi éraillés que la voix de Jack et d'une rythmique simple et dynamique. Résultat : de nombreux hymnes d'un blues remis au goût du jour comme Astro, You're Pretty Good Looking, Fell in love with a Girl ou Hotel Yorba. Et une approche pensée jusque dans l'esthétique du groupe déclinant à l'envie le rouge et le blanc.

Puis vint le sacre Elephant et le riff le plus célèbre de ses dix dernières années. Seven Nation Army, géniale chanson transformée de manière un peu étrange en hymne de stade. Mais aussi les guitares acérées de Ball and Biscuit ou de Black Math, l'entêtante rythmique de The Hardest Button to Button ou la douceur d'In The Cold, Cold Night.

Le temps de l'ouverture

Ensuite, rien en fut plus jamais vraiment pareil. The White Stripes chercha avec intelligence et une certaine finesse à ouvrir son univers à de nouvelles influences, déconstruire le son qu'il avait pris quatre ans à forger. D'abord sur Get Behind Me Satan (2005), puis de manière encore plus manifeste sur Icky Thump (2007). Pari louable et seul tenable artistiquement, mais qui marquera également le léger déclin du groupe malgré de nombreuses belles réussites comme le viguoureux Blue Orchid ou le véneneux A Martyr For My Love For You.

Ces jours-ci, un autre artiste majeur des années 2000, Mike Skinner, alias The Streets, annonce sa retraite estimant que tout ce qu'il pourrait faire aujourd'hui n'aura jamais la fraicheur de ses deux premiers disques. Nul doute qu'une même intégrité artistique habite la décision de The White Stripes.

Pour nous consoler, rappelons-nous : "La beauté de l'art et de la musique réside dans leur capacité à durer pour l'éternité si les gens le veulent ainsi". Jack & Meg

KidB

22:54 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : the white stripes

21/08/2010

La malédiction continue à Pukkelpop

Ou_est_le_swimming_1011502a.jpg

Pour ses 25 ans, le festival rock de Pukkelpop en Belgique fait le plein de tragédies. Hier, le chanteur du groupe britannique Ou est le swimming pool, Charles Haddon (photo, au centre), s'est suicidé dans les coulisses de la manifestation. Une fois son concert terminé, il serait monté à un haut pilier situé sur le parking des artistes avant de se jeter au sol dans des circonstances encore étranges. 

Jeudi déjà, Michael Been, ingénieur du son des Black Rebel Motorcycle Club et père d'un des musiciens du groupe, était pris d'une crise cardiaque dans les coulisses du festival. L'ex-chanteur de The Call décédait un peu plus tard à l'hôpital.

Pas de chance pour Rock en Seine, les deux groupes étaient attendus le week-end prochain au festival francilien et devraient donc annuler leur venue. Aucun nom de remplacement n'a pour l'heure été communiqué.

KidB

10:34 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (15)

24/06/2010

MaMA accouchera d'une seconde édition à Paris

mama.png

Un nouvel événement musical lancé à Paris entre Rock en Seine et le festival des Inrocks. Pendant deux jours, les 15 et 16 octobre prochain, le 18e arrondissement sera la capitale internationale des musiques actuelles. Lancé en 2009 par le Printemps de Bourges, le MaMA a décidé de voir les choses en plus grand et d'investir le boulevard reliant la Place de Clichy à Stalingrad. Au programme : 60 artistes dont deux tiers de français en concert dans les bar set salles du 18e (Cigale, Boule Noire, 3 Baudets, Divan du monde, Machine du Moulin Rouge, etc.), mais aussi des conférences et des débats.


Jil is Lucky :


Si l'événement s'ouvre au public en mettant en vente la moitié des places à des tarifs plus qu'intéressants (15 € le plateau de 3-4 artistes), l'idée est avant tout de réunir des professionnels (maison de disque, artistes, tourneurs, médias...) pour créer de l'échange et des rencontres. Avec l'objectif de promouvoir à l'international de jeunes artistes français déjà confirmés. MaMA a ainsi noué des partenariats avec d'autres grands événements étrangers du même type comme le festival South by Southwest au Texas ou Eurosonic au Pays-Bas, pour faire voyager des plateaux siglés au nom de chacune des manifestations.


Beat Assailant :


La jeune scène française, tête de gondole

Les organisateurs ont ainsi démarché de jeunes groupes "qui avaient un potentiel pour l'export" afin de leur proposer de participer à cette deuxième édition. Boogers, Chapelier Fou, Jil is Lucky, Hey Hey My My, Syd Matters et Beat Assailant sont déjà annoncés. Le reste de la programmation sera dévoilé vers la fin juillet avec notamment l'ajout de plusieurs groupes internationaux.


Chapelier Fou :


Le MaMA sera aussi l'occasion de réflechir à l'avenir de la musique. Plusieurs personnalités ont été invités à donner leur vision de notre manière de consommer les sons en 2025 (Brian Eno serait dans le lot..). "La nuit doit-elle être un combat ?" et "Comment, pour un artiste, prendre en main son développement" seront d'autres thèmes de discussions. MaMA ne devrait en tout cas pas manquer de faire parler de lui.

KidB

 

Syd Matters :

14:07 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : mama

07/05/2010

Pavement, gros pavé du rock des années 1990

pavement_l2.jpg

Dix années de séparation qui s'achèvent. Pavement a décidé l'an passé de se reformer pour une série de concerts, une décennie après la sortie de leur dernier album "Terror Twilight". Ils seront ainsi ce soir de passage à Paris au Zenith, accompagnés des géniaux The National.

Avec les Pixies et Sonic Youth, la formation était un des fers de lance du rock indé américain des années 1990 et la tête de file du mouvement lo-fi. Ce courant s'opposait aux productions léchées des majors en prônant un son plus crade, direct et parfois dissonant. Mais toujours mélodique. Presque pop en sorte. Une parfaite adéquation de l'inspiration et des moyens.

Retour sur une décennie de carrière en sons et en images.

KidB

Here (album : Slanted and Enchanted, 1992) :



Trigger Cut live (Slanted and Enchanted)



In the mouth a desert live (Slanted and Enchanted) :



Range Life (Crooked Rain, Crooked Rain, 1994) :

 

Cut your Hair (Crooked Rain, Crooked Rain) :

 

Gold Sound (Crooked Rain, Crooked Rain) :

 

Rattled by the rush (Wowee Zowee, 1995) :

 

Father to a sister of thought (Wowee Zowee) :

 

We Dance (Wowee Zowee) :

 

Stereo (Brighten the Corners, 1997) :

 

Shady Lane (Brighten the Corners) :

 

Date with Ikea live (Brighten the Corners) :

 

Carrot Rope (Terror Twilight, 1999) :

 

Spit on a Stranger (Terror Twilight) :


Major Leagues (Terror Twilight) :

09:06 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pavement

26/04/2010

Romain Gavras gavé de buzz

romain.jpg

Le poids des sons, le choc des images. Après "Stress" - son clip réalisé pour Justice dans lequel de jeunes banlieusards sèment la terreur en ville -, Romain Gavras refait parler de lui avec "Born Free", la vidéo du nouveau titre de la chanteuse M.I.A mise en ligne aujourd'hui.Cette fois, une bande de policiers américains s'en prend gratuitement à des roux.

On ne perdra pas trois heures à discuter du fond de l'histoire, l'intérêt ici est ailleurs, dans cette volonté de faire cinéma quitte à être trop long (neuf minutes pour "Born Free"), cette volonté à être dans l'énergie, dans l'action. En effaçant toute psychologie.

Retour sur le parcours du réalisateur, membre du collectif Kourtrajmé, en images.

 

M.I.A. - Born Free :

 

Justice - Stress :

 

The Last Shadow Puppets - The Age of Understatement :

 

DJ Mehdi - Signature :

 

Simian Mobile Disco - I Believe :

 

Rocé - Changer le monde

 

Mafia K'1 Fry - Pour ceux :

16:48 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (174) | Tags : romain-gavras

12/04/2010

Supergrass moins super

1207039750_supergrass.jpg

Les popeux de Supergrass, seconds couteaux émérites des années 1990, ont annoncé ce lundi leur séparation. Une nouvelle qui ne fera pas pleurer grand monde tant leurs derniers albums avaient peiné à passionner les foules. Mais bon, on regrettera quand même l'inspiration pop d'un "Caught By the Fuzz", d'un "Alright" ou d'un "Moving".

Surtout que le groupe originaire d'Oxford, tout comme Radiohead, a tout de même publié avec "I Should Coco" (1995) ou "Supergrass" (1999) quelques bons disques de Brit pop. La mélancolie et la gravité de "Road to Rouen" (2005) se révèle aussi par moments des plus séduisantes.

Le groupe annonçait toutefois aujourd'hui dans un communiqué : "Merci à tous ceux qui nous ont soutenu toutes ces années. Nous nous aimons encore, mais des différents musicaux nous poussent à évoluer dans différentes directions. Nous nous souhaitons tous le meilleur pour l'avenir."

A priori, peu de chances donc que leur septième album, "Release The Drone" ne voit le jour. Supergrass jouera encore quelques concerts. Et finira sa belle carrière le 11 juin prochain à La Cigale. Moving. Just keep moving.

KidB

Alright :

 

Caught by the fuzz :

 

Moving :

 

Pumping on your Stereo :

 

St Petersburg :

 

Diamond Hoo Haa :

22:36 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (59) | Tags : supergrass

08/04/2010

Malcolm McLaren, mort d'une légende du punk

r148-malcolm-mclaren.jpg

Il était un fer de lance de la révolution du rock anglo-saxon. Malcolm McLaren, célèbre ma­nager des Sex Pistols, est décédé d’un cancer à l’âge de 64 ans, a-t-on appris jeudi soir. Le compagnon de la créatrice Vivienne Westwood avait, pour premier fait d’armes, créé le look androgyne et provocateur des légendaires New York Dolls au milieu des années 1970.

 

The New York Dolls - Personality Crisis :


C’est lui qui repère ensuite Johnny Rotten et le présente aux futurs Sex Pistols. Auteurs d’un seul album, ceux-ci restent le groupe le plus marquant du mouvement punk britannique, avec les Clash.

L’histoire finira mal. Au tribunal, contre ses ex-protégés. Plus tard, il tentera de reprendre en main les Red Hot Chili Peppers. Mais la formation américaine ne se laissera pas faire.

Eternel avant-gardiste

Entre-temps, Malcolm McLaren, éternel avant-gardiste, se lance en solo sous influence des musiques naissantes : hip-hop et électronique. Sans connaître la même reconnaissance. Quentin Tarantino reprendra tout-de-même un de ses titres, "About Her" pour son film "Kill Bill 2".

 

Malcolm McLaren - About Her

 

"Sa dimension scandaleuse a parfois dissimulé l'ampleur de son talent et de son intelligence", commentait hier le créateur français Jean-Charles de Castelbajac.

"Il est l'une des rares personnes à avoir eu un impact exceptionnel sur la vie sociale et culturelle de l'Angleterre", commentait de son côté le journaliste Jon Savage, auteur d'un livre référence sur le mouvement punk intitulé "England's Dreaming" en référence à une chanson des Sex Pistols, "God Save The Queen".

KidB

The Sex Pistols - God Save The Queen :

01/03/2010

Gorillaz étend encore sa toile

gorillaz.jpg

Groupe virtuel, Gorillaz, le projet de Damon Albarn et du dessinateur Jamie Hewlett, fait son nid d'Internet. Après le teasing via les réseaux sociaux Facebook et Twitter ou via YouTube, les premiers titres en écoute dont le single "Stylo", les radios pirates semées sur plusieurs sites, il est désormais possible d'écouter leur troisième album, "Plastic Beach", en intégralité notamment via la plateforme d'écoute Wormee. Cela, une semaine avant sa mise en vente sur les plateformes de téléchargement et en magasin. La tracklist et la pochette sont visibles ici.

Le groupe prend aussi toute la semaine possession de la rubrique musique du site Internet du journal britannique The Guardian. L'occasion de découvrir un peu plus les nombreux invités du disque (Lou Reed, Snoop Dog, Mos Def, Mick Jones, Mark E. Smith...) et l'univers visuel de la bande.

KidB

13:15 Publié dans News | Lien permanent | Tags : gorillaz

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu