Avertir le modérateur

02/01/2010

Top 100 des années 2000 : 1-5

Top 100 de mes albums favoris des années 2000, on touche au graal. Pour rappel, seule contrainte, on a préféré limiter le nombre d'entrées par artiste à deux, histoire de ne pas se retrouver avec toute la discographie de Radiohead. Aujourd'hui, les places 1-5.

KidB

Funeral.jpg1 : Arcade Fire - Funeral (2005)

C'est par K.-O. qu'Arcade Fire impose "Funeral" disque de la décennie tant il est difficile de résister à la fougue du premier disque des Canadiens. L'album a ramené un supplément d'âme dans un monde pop qui a facilement tendance à en manquer. Il a aussi popularisé ces étranges structures de morceaux portées par l'entrain des cuivres et des cordes. Porté par un impressionnant buzz Internet et la force du simple bouche à oreille, le souffle n'est jamais retombé. Ici, les titres "Rebellion (Lies)" et "The Neighborhood #2 (Laika)".

 

kanye-west-808s-heartbreak-kaws-2.jpg2 : Kanye West -
808's and Heartbreak (2008)

Organique, électronique, auto-tune, ego-trip, fusion des genres dans une sorte de pop minimaliste universelle... Peu de disques symbolisent autant la musique de leur époque que ce "808's and Heartbreak" signé Kanye West. Le rappeur y délaisse les rivages traditionnels du hip-hop pour panser ses plaies liées à la mort de sa mère et la rupture avec sa petite amie. Le disque d'une humanité fébrile qui vacille mais refuse de s'éteindre. Prend de l'épaisseur à chaque écoute. Ici, les titres "Amazing" et "Welcome to heartbreak".

 

Alligator-by-The-National_58409_full.jpg3 : The National - Alligator (2005)

La classe absolue que ce troisième album rock des Américains de The National. La voix profonde de Matt Berninger s'y fait à la fois douce et rageante sur un parterre de guitares légèrement allumées. Le songwriting est un brin classique mais mis au service de chansons urbaines sombres et touchantes. Un disque phare des dix dernières années. Ici, les titres "City Middle" et "Mr November".

 

radiohead.jpg4 : Radiohead - Kid A (2000)

Sorti au tout début des années 2000, "Kid A" fait partie de ces quelques disques qui ont contribué à la démocratisation de l'électronique. Très attendu après le succès fulgurant d'"OK Computer", l'album présentait un virage alors inattendu mais payant. On y retrouve toujours les obsessions du groupe pour les paysages sonores effrayants et les plages où s'expriment plus directement les émotions. Ici, "Idioteque" et "How to disappear completely".

 

antony_and_the_johnsons-i_am_a_bird_now.png5 : Antony & the Johnsons -
I am a bird now (2005)

C'est avec "I am bird now", son deuxième album, qu'on a découvert la voix inoubliable d'Antony. Elle chante ici la douleur d'être au monde comme personne. Disque cathartique comme peu d'autres, c'est vers lui que l'on se retourne quand rien ne va plus et que l'on a besoin du réconfort de la beauté. Difficile en tout cas de faire plus bouleversant que ces dix titres de pop mélancolique. Ici, "Hope there's someone" et "You are my sister".

01/01/2010

Top des années 2000 : 6-10

Top 100 de mes albums favoris des années 2000, le top du top. Pour rappel, seule contrainte, on a préféré limiter le nombre d'entrées par artiste à deux, histoire de ne pas se retrouver avec toute la discographie de Radiohead. Aujourd'hui, les places 6-10.

KidB

wolfgang-amadeus-phoenix-album-cover.jpg6 : Phoenix -
Wolfgang Amadeus Phoenix (2009)

Chef-d'oeuvre de pop rayonnante et inventive, "Wolfgang Amadeus Phoenix" voit les Français foncer tête baissée vers un avenir aussi radieux que leur musique. Dur de faire plus accrocheurs que les deux premiers singles "Lisztomania" et "1901" et leurs entêtantes mélodies au synthé. On plébiscitera néanmoins ici le plus mélancolique "Rome" et le final "Armistice". Notre disque de l'année.

 

90_1020-portishead-third.jpg7 : Portishead - Third (2008)

Après une dizaine d'années de silence, Portishead revenait hanter nos nuits et nos jours avec un troisième album, "Third", porté par la voix envoûtante de la chanteuse Beth Gibbons sur des rythmiques dures baignées d'électronique. L'occasion de nous rappeler à quel point sans qu'on le sache vraiment les Britanniques nous avaient manqué. Un nouvel album sera d'ailleurs en préparation. Ici, les titres "The Rip" et "We Carry on".

 

VampireWeekendCD2.jpg8 : Vampire Weekend -
Vampire Weekend (2008)

Intégrer des sonorités tirées de musique du monde au format pop occidental, l'idée n'était pas neuve (cf. Blur et son "Think Tank") mais elle est exécutée ici d'une main de maître par Vampire Weekend. D'autant plus impressionnant qu'il s'agit ici d'un premier album enlevé de guitares échevelées et de synthés remuants. Avec une seule obsession, s'approcher au plus près du soleil. Il n'a pas quitté nos platines une seconde depuis l'année passée. Ici, "M79" et "I stand corrected".

 

bashung.jpg9 : Alain Bashung -
L'Imprudence (2002)

C'est avec "L'Imprudence", sorti en 2002, qu'Alain Bashung est allé le plus loin dans l'expérimentation, tournant même le dos au format chanson, pour mettre en avant de riches et sombres arrangements. Un exercice de haute voltige sur laquelle l'artiste pose sa voix profonde. Des chemins tortueux qui nous hantent maintenant depuis près de dix ans. Ici, les titres "Est-ce aimer" et "Faites monter".

 

the-xx-xx-L-1.jpeg10 : The XX -
The XX (2009)

Etrange séduction que celle exercée par la musique de The XX, sans conteste, la grande révélation de cette année. La pop minimaliste et synthétique des Britanniques nous entraîne dans une nuit noire et profonde dont on a beaucoup de mal à revenir. Tout ne tient ici qu'à un souffle, deux voix auxquelles on s'accroche en espérant voir venir le jour. Ici, les titres "Heart skipped a beat" et "Infinity".

31/12/2009

Top 100 des années 2000 : 11-15

Top 100 de mes albums favoris des années 2000, le Top 10 approche. Pour rappel, seule contrainte, on a préféré limiter le nombre d'entrées par artiste à deux, histoire de ne pas se retrouver avec toute la discographie de Radiohead. Aujourd'hui, les places 11-15.

KidB

noir desir.jpg11 : Noir Désir -
Des visages des figures (2001)

Sorti le 11 septembre 2001, "Des visages des figures" semble presque nous provenir aujourd'hui d'un autre siècle. D'un siècle où Noir Désir était ce qui se faisait de mieux de par chez nous, d'un siècle où Bertrand Cantat était reconnu pour la force et la rigueur de ses engagements plus que les colonnes des faits divers. "Des visages des figures" était alors le disque le plus abouti du groupe, le plus ouvert au monde, le plus mélodique aussi avec encore tout ce qu'il faut de rage rentrée. Ici, "Le vent nous portera" et "Lost".

 

4771-the-libertines.jpg12 : The Libertines -
The Libertines (2004)

Sur leur second album éponyme, Pete Doherty et Carl Barat affichaient aux yeux du monde leurs tensions dès l'introduction "Can't stand me now". Il était temps de mettre les cicatrices à nues. La déchirure serait profonde puisque le jeune groupe britannique ne s'en remettrait jamais, nous non plus tant on était attaché à ce romantisme frondeur et ses guitares accrocheuses qui contenaient ici un peu plus de coeur que sur "Up the bracket". Les titres "What Katie did" et "France", bonus caché du disque.

 

tv-on-the-radio-dear-science.jpg13 : TV on the radio -
Dear Science (2008)

Monstre impressionnant à la frontière de la pop, du rock et de la soul, "Dear Science", troisième album des TV on the radio démontre à quel point les Américains maîtrisent désormais leur art. L'alchimie ici est parfaite entre de douces voix qui nous attirent vers le ciel et une instrumentation plus lourde qui nous accroche à la terre. Entre le paradis et l'enfer, les titres "DLZ" et "Family Tree".

 

11-sufjan-stevens-casimir-pulaski-day.jpg14 : Sufjan Stevens -
Come on feel the Illinoise (2005)

Sans doute le plus intrigant projet de la décennie. Sufjan Stevens s'était mis un moment en tête de mettre en musique les cinquante Etats amércains. Pour l'instant, l'ensemble, qui semble sérieusement battre de l'aile, se limite à deux très beaux albums de pop symphoniques remplis d'arrangements rayonnants. Plus que "Michigan", on chérit cet "Illinoise" sur lequel Sufjan démontre toute la puissance et la variété de son songwriting. Ici, "John Wayne Gacy, JR" et "Chicago".

 

primal-scream-xtrmntr.jpg15 : Primal Scream -
XTRMNTR (2000)

Plébiscités jusque là pour la pop psychédélique et dansante de "Screamadelica" sorti près de dix ans plus tôt, les Primal Scream ont prouvé en 2000 qu'il fallait toujours compter sur eux avec un album d'électronique imaginé comme la bande-son parfaite d'un monde en pleine déshumanisation. Des sons durs et étrangement envoûtants. Ici, les titres "Exterminator" et "Shoot speed/Kill Light".

30/12/2009

Top 100 des années 2000 : 16-20

Top 100 de mes albums favoris des années 2000, les titans. Pour rappel, seule contrainte, on a préféré limiter le nombre d'entrées par artiste à deux, histoire de ne pas se retrouver avec toute la discographie de Radiohead. Aujourd'hui, les places 16-20.

KidB

animal.jpg16 : Animal Collective -
Merriweather Post Pavilion (2009)

Dès janvier dernier, on savait qu'on tenait là un des plus beaux disques de l'année. "Merriweather Post Pavilion" des Animal Collective ou onze chansons de pop électronique survitaminées et toujours aussi azimutées. Le psychédélisme bat son plein dans cet album liquide, ouvert sur la nature et les atmosphères organiques. Ici, les titres "My Girls" et "Bluish".

 

white-chalk-cover.jpg17 : PJ Harvey -
White Chalk (2007)

Après avoir démarré la décennie sur les chapeaux de roue avec le très réussi "Stories from the city, Stories from the sea", PJ Harvey a livré avec parcimonie quelques albums studio ou autres remarqués dont ce magnifique "White Chalk" où elle laisse pour la première fois la place principale aux sentiments en adoptant le piano. Un nouveau registre aussi troublant que bouleversant. Ici, les titres "The Piano" et "To Talk to you".

 

room-on-fire.jpg18 : The Strokes -
Room on fire (2003)

Si comme tout le monde on a été séduit par le premier album des Strokes "Is This it" et ses influences très Velvet Underground, c'est leur deuxième essai "Room on fire" qui est laissé le plus longtemps sur notre platine. Injustement éreinté par le groupe lui même, le disque contient de belles pépites pop rock alliant guitares et synthés. Outre le tube "The end has no end", on appréciera "Reptilia" et "Meet me in the bathroom".

 

8680-a-ghost-is-born1.jpg19 : Wilco -
A Ghost is born (2004)

Avec l'album "A Ghost is born", les Américains de Wilco étaient devenus pour nous en 2004 de véritables héros du rock américain sachant allier, à la manière de Neil Young, douceur folk et envolées de guitares électriques. Si à nos yeux, aucun de leurs disques n'a atteint à nouveau de tels sommets, "A Ghost is born" lui n'a pas pris une ride. Ici, les titres "At least that's what you said" et "Hell is chrome".

 

favourite_worst.jpg20 : Arctic Monkeys -
Favourite worst nightmare (2007)

Après un premier album phénomène, les Arctic Monkeys ont prouvé qu'ils avaient de sacrées ressources avec ce "Favourite Worst Nightmare". Plus pop, ce deuxième disque confirmait les talents de songwriter d'Alex Turner et la forme énergique du combo capable de passer d'un rock endiablé à une ballade à pleurer. Ici, les titres "Fluorescent Adolescent" et "505".

29/12/2009

Top 100 des années 2000 : 21-25

Top 100 de mes albums favoris des années 2000, on ne s'arrête pas là. Pour rappel, seule contrainte, on a préféré limiter le nombre d'entrées par artiste à deux, histoire de ne pas se retrouver avec toute la discographie de Radiohead. Aujourd'hui, les places 21-25.

KidB

klaxons-myths-of-the-near-future12.jpg21 : The Klaxons -
Myths of the near future (2007)

La vague fluo a déferlé sur l'année 2007 emmenant avec elle un drôle de groupe britannique adepte d'un mélange de pop et d'électronique très dancefloor. Les Klaxons inventaient là la musique de ce début de XXIe siècle, festive, fragile, remuante. De quoi en avoir plein la tête et plein les jambes avec un petit vernis de noirceur pour tenir le tout. Ici, "Atlantis to Interzone" et "As above so below".

 

white_blood_cells.jpg22 : The White Stripes -
White Blood Cells (2001)

Figures de proue et précurseurs du retour en grâce du rock à guitare, les White Stripes se démarquent par leur attachement à des musiques plus anciennes comme le blues, remises ici au goût du jour à coup de gros riffs électriques. Plus qu'"Elephant" et son indémodable "Seven Nation Army", on préfère le précédent "White Blood Cells" et ses seize pépites accrocheuses comme "Fell in Love with a girl" et "The Union Forever".

 

antony-crying_light-album_art.jpg23 : Antony and the Johnsons -
Crying Light (2009)

Après le succès du lacrymal "I am a bird now", Antony a récidivé cette année avec un nouvel album tout aussi beau, distingué et en phase avec les préoccupations du moment, à savoir le déréglement de la planète. La voix androgyne du chanteur y est toujours aussi troublante et bouleversante et les arrangements aussi soignés. Ici, les titres "One dove" et "Her eyes are underneath the ground".

 

thom-yorke-the-eraser-365177.jpg24 : Thom Yorke -
The Eraser (2006)

Non content d'être le chanteur d'un des groupes les plus célébrés de la planète, Thom Yorke est aussi l'auteur d'un des albums électroniques les plus remarqués de la décennie. On retrouve sur "The Eraser" toutes les obsessions du Britannique et son goût pour les vocalises touchantes. Un disque électronique qui parvient à prendre aux tripes et à toucher au coeur. Ici, les titres "Harrowdown hill" et "Black Swan".

 

benjamin-biolay-superbe-L-1.jpeg25 : Benjamin Biolay -
La Superbe (2009)

Avec son dernier double album "La Superbe", sorti cet hiver, Benjamin Biolay a prouvé qu'il savait tout faire, maniant tous les genres (pop, rock, electro, hip hop) et tous les tons avec envie et délectation. Une démonstration de force entêtante qui plonge en plein dans nos faiblesses et offre au passage un des plus beaux titres de l'année avec "Ton Héritage", accompagné ici de "Brandt Rhapsodie" en duo avec Jeanne Cherhal.

28/12/2009

Top 100 des années 2000 : 26 30

Top 100 de mes albums favoris des années 2000, c'est reparti. Pour rappel, seule contrainte, on a préféré limiter le nombre d'entrées par artiste à deux, histoire de ne pas se retrouver avec toute la discographie de Radiohead. Aujourd'hui, les places 26-30.

KidB

Oracular_Spectacular-MGMT_480.jpg26 : MGMT -
Oracular Spectacular (2008)

La pop psychédélique a atteint des sommets l'an dernier avec le premier album des Américains de MGMT aux frontières du hard rock et d'une réjouissante inspiration enfantine. Mordant et joueur, le duo s'est ouvert la voie d'une reconnaissance internationale méritée. Avec notamment à son actif, quelques tubes imparables comme ce "Time to pretend" programmatique ou "Kids". 

 

6607-lullabies-to-paralyze.jpg27 : Queens of the Stone Age -
Lullabies to paralyze (2005)

Auteurs ces dix dernières années de quelques albums de rock musclés et accrocheurs, les Queens of the Stone Age ont incontestablement marqué la décennie. Leur album "Song of the deaf" et le tube "No one knows" aurait pu faire partie de ce top. On a préféré la séduction plus pernicieuse du disque suivant "Lullabies to paralyze" où la bande de Josh Homme a prouvé qu'elle n'avait décidément pas besoin des talents de Nick Oliveri. Ici, les titres "In my head" et "This Lullaby".

 

outkast-speakerboxx-lovebelow.jpg28 : Outkast - Speakerboxxx /
The Love Below (2003)

Belle émulation que ce "Speakerboxxx / The Love Below" où Big Boi et Andre 3000 décident de bosser chacun de leur côté pour livrer deux disques solos réunis en un seul album. Résultat, on tient ici le meilleur album de rap de la décennie flirtant avec délectation avec la pop et le R'n'B. Des deux parties, notre préférence va aux compositions d'Andre 3000 et son tube "Hey Ya!" qui aujourd'hui encore nous refile la banane à chaque écoute. Ici, avec "The Way you move".

 

chromatics.jpg29 : Chromatics -
Night Drive (2007)

Belle révélation que ces Chromatics, popularisés par le label Italians do it better. Le trio formé autour de Johnny Jewel livre d'envoutantes compositions synth pop minimalistes parfaites pour accompagner nos rêveries nocturnes. En route avec les titres "Night Drive" et "Running up that hill".

 

timberlake.jpg30 : Justin Timberlake -
Futuresex / Lovesounds (2006)

Lancé par le mouvement Boys Band, Justin Timberlake s'est refait une virginité en collaborant pour son deuxième album solo avec les producteurs Timbaland ou Rick Rubin. Son R'n'B ouvrait la voie de sons modernes et accrocheurs, fusionnant pop, électronique et hip hop, avec une jambe sur la piste de danse, l'autre enlacée autour de sa partenaire. Visionnaire. Ici, les titres "My Love" et "Chop me up".

22/12/2009

Top 100 des années 2000 : 31-35

Top 100 de mes albums favoris des années 2000, chaud devant. Pour rappel, seule contrainte, on a préféré limiter le nombre d'entrées par artiste à deux, histoire de ne pas se retrouver avec toute la discographie de Radiohead. Aujourd'hui, les places 31-35.

KidB

 

misery_is_a_butterfly-blonde_redhead_4801.jpg31 : Blonde Redhead -
Misery is a butterfly (2004)

Après avoir écumé les territoires noise façon Sonic Youth, les Blonde Redhead se réinventent en 2004 en groupe de pop mélancolique. La métamorphose est troublante. Les guitares et claviers se font plus doux, la voix bouleversante de tristesse posée sur de beaux arrangements de cordes. ici, les titres "Doll is mine" et "Misery is a Butterfly".

 

bright-eyes-im-wide-awake-this-morning-album-cover.jpg32 : Bright Eyes -
I'm wide awake, it's morning (2005)

Conor Orbest explosait en Europe en 2005 en sortant coup sur coup deux albums complètement opposés. D'un côté, "Digital Ash in a digital urn", disque de pop électronique, de l'autre, ce "I'm wide awake, it's morning" ancré dans un folk d'une simplicité resplendissante. Seul avec sa guitare, Bright Eyes s'y révélait une véritable machine à faire craquer les coeurs sensibles. Ici, les titres "First day of my life" et "Lua".

 

blur-think-tank-243422.jpg33 : Blur - Think Tank (2003)

Fan indécrottable d'Oasis, on n'avait porté dans les années 1990 qu'une attention très lointaine à l'ennemi jurée. Mais déjà à la fin de la décennie "13" commençait à bouleverser notre regard. Avec "Think Tank", le dernier album studio du groupe paru en 2003, les choses étaient pliées et on se devait de reconnaître que musicalement la bande à Damon Albarn avait quand même tout un tas de bonnes idées dans sa besace. La musique du monde intégrait ici doucement la pop en attendant la tornade Vampire Weekend. En écoute, les titres "Out of time" et "Sweet Song".

 

Spinto.jpg34 : Spinto Band -
Nice and Nicely Done (2006)

Chef-d'oeuvre de pop adolescente, "Nice and Nicely Done" a de la fougue et des mélodies accrocheuses à revendre. Le premier album des Spinto Band a ainsi servi de bande-son à une bonne partie de notre année 2006. Immanquable parmi les immanquable, le titre "Oh Mandy", déjà vanté dans ses pages et représenté une deuxième fois ici accompagné de "Trust Vs Mistrust".

 

afranz-ferdinand-album.jpg35 : Franz Ferdinand - Franz Ferdinand (2004)

Forts d'une imparable iconographie arty, les Britanniques de Franz Ferdinand ont réassocié en 2004 tout un tas de valeurs qui n'allaient plus bien ensemble : rock, cool, art, pop, danse, intellect... Avec leur premier album éponyme, ils ont surtout remis au goût du jour ces guitares anguleuses dont on avait perdu la trace depuis quelques années. Depuis, les Franz sont devenus un des meilleurs groupes de scène du monde. Une formation clé pour comprendre cette décennie. Ici, les titres "Take me out" et "Darts of pleasure".

 

Suite et fin du top 100, la semaine prochaine.
Bonnes fêtes à tous...

20/12/2009

Top 100 des années 2000 : 36-40

Top 100 de mes albums favoris des années 2000, on arrive dans le très très bon. Pour rappel, seule contrainte, on a préféré limiter le nombre d'entrées par artiste à deux, histoire de ne pas se retrouver avec toute la discographie de Radiohead. Aujourd'hui, les places 36-40.

KidB

Marchet.jpg36 : Florent Marchet - Rio Baril (2007)

Les albums concepts peuvent être casse-gueule mais quand ça marche, c'est aussi grandiose. Le jeune Florent Marchet s'impose avec son deuxième album "Rio Baril" comme le Sufjan Stevens de nos contrées maniant une écriture pop décomplexée, légère, touchante, humoristique et riche. Bref, un beau grand chelem. Ici, les titres "Rio Baril" et en live "Les Bonnes écoles".

 

Grandaddy.jpg37 : Grandaddy - Sumday (2003)

En matière de pop cotonneuse, les Grandaddy de Jason Lytle se posent là. Tristement séparés il y a quelques années, les Américains ont sorti toute une floppée d'albums délicats et précieux. Notre préférée est sans doute ce Sumday en date de 2003. Ici, les titres "Lost en Yer Marry Way" et "Now it's on".

 

No Wow.jpg38 : The Kills - No Wow (2005)

Le duo The Kills a redonné dans les années 2000 ses lettres de noblesse à un rock brut et rèche, sexy, cool et frondeur. Plus qu'impressionnant sur scène, le groupe dégage quelque chose de fort et d'irresistible. Pour leur deuxième album, "No Wow", ils enchaînent les titres courts et punchy ou plus lancinant. Ici, "No Wow" et "At The Back of the Shell".

 

Radiohead hail.jpg39 : Radiohead -
Hail to the thief (2003)

Dur de passer après "KidA" et "OK Computer" mais on a beaucoup d'affection pour "Hail to the Thief" sorti par Radiohead en 2003 qui a le mérite de partir vraiment dans tous les sens avec quelques guitares bien rageuses et des mélodies maladives à foutre la chair de poule. Ici, les titres "Myxomatosis" et "Wolf at the door".

 

fleet_foxes-fleet_foxes-cover.jpg40 : Fleet Foxes -
Fleet Foxes (2008)

De toute cette décennie de renouveau du folk, on a une grosse affection pour le premier album éponyme des Américains de Fleet Foxes et leurs choeurs chaleureux et bucoliques. Un disque important. Ici, le titre "White Winter Hymnal" et "Your Protector".

19/12/2009

Top 100 des années 2000 : 41-45

Top 100 de mes albums favoris des années 2000, les choses sérieuses commencent. Pour rappel, seule contrainte, on a préféré limiter le nombre d'entrées par artiste à deux, histoire de ne pas se retrouver avec toute la discographie de Radiohead. Aujourd'hui, les places 41-45.

KidB

 

AnimalCollective-Feels.jpg41 : Animal Collective -
Feels (2005)

Les Américains d'Animal Collective ont connu un succès croissant depuis leurs premiers albums sortis à l'aube des années 2000. Au milieu de la décennie, leur folk rock chamanique à base de samples et de percussions vient croquer des territoires de plus en plus pop et abordables. Et le résultat sublime s'appelle "Feels". Ici, les titres "Grass" et "Loch raven".

 

 

Beth Gibbons.jpg42 : Beth Gibbons -
Out of Season (2002)

Portishead en berne depuis la fin des années 1990, la chanteuse Beth Gibbons sort en 2002 un superbe album de folk pleins de ballades savoureuses et lumineuses. Sur de simples arrangements de guitare ou de piano, l'artiste y pose sa voix caressante et légèrement cassée. Pour tous les hivers un peu froid des cinquante prochaines années. Ici, les titres "Mysteries" et "Show".

 

Maison de mon rêve.jpg43 : Cocorosie -
La Maison de mon rêve (2004)

C'est en 2004 que le folk bricolo rigolo et émouvant des Cocorosie a explosé à la face du monde avec le brillant premier album "La Maison de mon rêve". Baignée d'enfance, le disque nous ramenait à des émotions simples et profondes. Au point d'écouter en boucle certains titres comme "Good Friday" présenté ici avec l'inaugural "Terrible Angels".

 

Bleu petrole.jpeg44 : Alain Bashung -
Bleu Pétrole (2008)

Après être aller très loin dans les expérimentations pop, Alain Bashung a conclu, sans le savoir à l'époque, sa longue carrière avec un album plus accessible, marqué par de fortes influences folk rock. Sa voix profonde y faisait toujours merveille. Comme deux diamants bruts, le superbe "Comme un légo" et  "Tant de nuits".

 

upthebracket_13539406.jpg45 : The Libertines -
Up The Bracket (2002)

Jeunes, fringants, romantiques... The Libertines ont tapé un sacré coup de pied dans la fourmillère rock au début des années 2000 inspirant des milliers de jeunes adolescents à prendre les guitares pour prendre un peu l'air et lutter contre la morosité. Notamment influencé par The Clash, leur premier album "Up The Bracket" alternait les pépites enragées et plus décontract'. "If you lose your faith in love and music, the end won't be long. " On y reste fidèle depuis. Ici, les titres "Good old days" et "Time for Heroes".

18/12/2009

Top 100 des années 2000 : 46-50

Top 100 de mes albums favoris des années 2000, l'étau se resserre. Pour rappel, seule contrainte, on a préféré limiter le nombre d'entrées par artiste à deux, histoire de ne pas se retrouver avec toute la discographie de Radiohead. Aujourd'hui, les places 46-50.

KidB 

Sonic Youth.jpg46 : Sonic Youth - NYC ghosts & flowers (2000)

Les Sonic Youth peuvent placer des disques dans les tops des trois dernières décennies. C'est une nouvelle fois le cas dans les années 2000. Avant la déviation pop de "Murray Street" sorti en 2002, il y avait cet élancé "NYC Ghosts & Flowers". Ici, les titres "Renegade Princess" et "Nevermind".

 

deerhunter.jpg47 : Deerhunter -
Microcastle (2008)

Bradford Cox a frappé un grand coup l'an dernier avec le pop rock langoureux et mélodique de Deerhunter et leur album "Microcastle". L'Américain n'a pas son pareil pour composer des chansons radieuses et ensoleillées. Ici, les titres "Agoraphobia" et "Nothing ever happened".

 

Calla.jpg48 : Calla - Collisions (2006)

Originaires du Texas, les Américains de Calla ont eu la bonne idée de se délocaliser à New York, bénéficiant du buzz de LA ville rock des années 2000. Il faut dire aussi que leur écriture sombre et classieuse s'accorde davantage avec l'imagerie qu'entoure Big Apple. "Collisions" sorti en 2006 est sans nul doute leur meilleur album sorti à ce jour. La voix comme cassée du chanteur Aurelio Valle y fonctionne à merveille face à d'entêtantes lignes de guitares. Ici, les titres "Pulverized" et "Initiate".

 

album-the-coral.jpg49 : The Coral - The Coral (2002)

Originaires de Liverpool, les Britanniques de The Coral ont réussi à se faire un nom très loin de l'ombre des Beatles. Et depuis le brillant album inaugural "The Coral", ils n'ont jamais déçu variant avec talent les atmosphères posées et echevelées. Ici, les titres "Dreaming of  you" et "The Spanish Main".

 

grizzlybearveckatimes.jpg50 : Grizzly Bear - Veckatimest (2009)

Les Américains de Grizzly Bear ont sorti cette année un chef-d'oeuvre de pop aérienne et mélancolique confirmant tout le bien de ce que l'on pensait depuis "Horn of Plenty" et "Yellow House". Ici, les géniaux "Foreground" et "Two Weeks".

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu