Avertir le modérateur

22/12/2011

Top albums 2011 : 26-30

Discodeine-Discodeine.jpg26 : Discodeine - Discodeine

Si de The Shoes à Scratch Massive en passant par M83 et Yuksek, beaucoup de disques électro-pop français nous ont séduit cette année, aucun ne nous a procuré le même effet d'entêtement que l'album éponyme de Discodeine. Le duo formé de Pentile et Pilooski a su mieux que personne manier les boucles et les rythmiques qui restent des heures dans la tête. Discodeine a à la fois un sens poussé de la mélodie pop et une efficacité propre à enflammer les dancefloors. Un disque prenant donc de la tête aux pieds avec de beaux invités de luxe (Baxter Dury, Jarvis Cocker...).



pj-harvey-let-england-shake.jpg27 : PJ Harvey - Let England Shake

Savoir se renouveller à chaque disque tout en collant au plus près de son époque. PJ Harvey, ce n'est plus à prouver, a vraiment tout d'une grande. Avec Let England Shake, elle tord le cou au début des années 2000 et à sa folie guerrière en treize morceaux d'un rock aussi lumineux que le sujet peut être sombre. Choeurs, cuivres et piano bataillent ici avec les guitares. Reste enfin la voix de Polly Jean, capable d'envolées lyriques bouleversantes comme de variations plus graves. Surtout, ne change rien.


discodeine,pj harvey,atlas sound,crystal stilts,dark dark dark28 : Arctic Monkeys -
Suck it and see

L'Angleterre tient en Alex Turner un de ses talents les plus certains. L'écriture du Britannique fait une nouvelle fois des merveilles sur le nouvel album des Arctic Monkeys. Suck it and See alterne avec soin ballades romantiques et envolées plus électriques. Le combo, qui semble progresser musicalement disque après disque, incarne tout ce que l'on peut attendre d'un grand groupe de rock moderne : du muscle, de l'humour et du coeur.


wild-go-dark-dark-cd-album-870598057_ML.jpg

29 : Dark Dark Dark - Wild Go

Décidemment, la modernité aime se jouer de faux-semblants. Prenez les Américains de Dark Dark Dark. Peu de musiques collent aussi mal au nom d'un groupe. Le sextet déploie ainsi sur son deuxième Wild Go, un jolie pop adoucie par des choeurs et la belle voix planante de Nona Marie Invie. Les compositions sont des plus raffinées piochant dans une large palette d'instruments évoquant la musique folk ou des airs traditionnels. Le tout avec grâce.



Atlas-Sound-608x6081.jpg30 : Atlas Sound - Parallax

Rien n'arrête Bradford Cox. Après un album de son groupe rock Deerhunter l'an dernier et une série de mixtapes pop, le revoilà quelques mois plus tard avec un nouveau disque de son projet parallèle Atlas Sound. On retrouve une nouvelle fois ici cette aisance mélodique où les sons ont comme l'air de couler tout seul. La musique de Bradford Cox est profondément liquide, légère, touchante, peuplée de fantomes et autres présences évanescentes. A fleur de peau juste ce qu'il faut.


08/06/2011

La playlist : mai 2011

arcticmonkeys020709.jpg

Du retour des Beastie Boys à la confirmation Arctic Monkeys (photos) en passant par les révélations Cults ou EMA, passage en revue de quelques sons écoutés durant ce mois de mai 2011. Mentions spéciales à la strange Moosic d'Herman Düne et à la superbe collaboration Danger Mouse/Daniele Luppi pour Rome. Allez à la votre.

Bonne écoute,

KidB

 

ARCTIC MONKEYS : Reckless Serenade // DANGER MOUSE & DANIELE LUPPI : Black // TYLER THE CREATOR : Yonkers // CULTS : You Know What I Mean // COLLEGE : TWA Flight 450 // BEASTIE BOYS : Don't Play No Game That I Can't Win // PANDA BEAR : Alsatian Barn // HERMAN DUNE : Ah Hears Strange Moosic // THE ANTLERS : Corsicana // SKELETONS : Barack Obama Blues // APPLAUSE : Hope You're Better // FLEET FOXES : The Shrine/An Argument // PETE AND THE PIRATES : Blood Gets Thin // GIRLS NAMES : I Could Die // DARK DARK DARK : Nobody Knows // EMA : Marked // MILES KANE : Telepathy // GANG GANG DANCE : Thru and Thru // WILD BEASTS : Loop the Loop // RAFALE : Endless Disco

30/12/2009

Top 100 des années 2000 : 16-20

Top 100 de mes albums favoris des années 2000, les titans. Pour rappel, seule contrainte, on a préféré limiter le nombre d'entrées par artiste à deux, histoire de ne pas se retrouver avec toute la discographie de Radiohead. Aujourd'hui, les places 16-20.

KidB

animal.jpg16 : Animal Collective -
Merriweather Post Pavilion (2009)

Dès janvier dernier, on savait qu'on tenait là un des plus beaux disques de l'année. "Merriweather Post Pavilion" des Animal Collective ou onze chansons de pop électronique survitaminées et toujours aussi azimutées. Le psychédélisme bat son plein dans cet album liquide, ouvert sur la nature et les atmosphères organiques. Ici, les titres "My Girls" et "Bluish".

 

white-chalk-cover.jpg17 : PJ Harvey -
White Chalk (2007)

Après avoir démarré la décennie sur les chapeaux de roue avec le très réussi "Stories from the city, Stories from the sea", PJ Harvey a livré avec parcimonie quelques albums studio ou autres remarqués dont ce magnifique "White Chalk" où elle laisse pour la première fois la place principale aux sentiments en adoptant le piano. Un nouveau registre aussi troublant que bouleversant. Ici, les titres "The Piano" et "To Talk to you".

 

room-on-fire.jpg18 : The Strokes -
Room on fire (2003)

Si comme tout le monde on a été séduit par le premier album des Strokes "Is This it" et ses influences très Velvet Underground, c'est leur deuxième essai "Room on fire" qui est laissé le plus longtemps sur notre platine. Injustement éreinté par le groupe lui même, le disque contient de belles pépites pop rock alliant guitares et synthés. Outre le tube "The end has no end", on appréciera "Reptilia" et "Meet me in the bathroom".

 

8680-a-ghost-is-born1.jpg19 : Wilco -
A Ghost is born (2004)

Avec l'album "A Ghost is born", les Américains de Wilco étaient devenus pour nous en 2004 de véritables héros du rock américain sachant allier, à la manière de Neil Young, douceur folk et envolées de guitares électriques. Si à nos yeux, aucun de leurs disques n'a atteint à nouveau de tels sommets, "A Ghost is born" lui n'a pas pris une ride. Ici, les titres "At least that's what you said" et "Hell is chrome".

 

favourite_worst.jpg20 : Arctic Monkeys -
Favourite worst nightmare (2007)

Après un premier album phénomène, les Arctic Monkeys ont prouvé qu'ils avaient de sacrées ressources avec ce "Favourite Worst Nightmare". Plus pop, ce deuxième disque confirmait les talents de songwriter d'Alex Turner et la forme énergique du combo capable de passer d'un rock endiablé à une ballade à pleurer. Ici, les titres "Fluorescent Adolescent" et "505".

09/12/2009

Top 100 des années 2000 : 91-95

Top 100 de mes albums favoris des années 2000, on enchaîne. Pour rappel, seule contrainte, on a préféré limiter le nombre d'entrées par artiste à deux, histoire de ne pas se retrouver avec toute la discographie de Radiohead. Aujourd'hui, les places 91-95.

 

Nino rojo.jpg91 : Devendra Banhart -
Nino Rojo (2004)

2004 a été une année faste pour Devendra Banhart. En sortant deux albums coup sur coup, "Rejoicing in the hands" et ce "Nino Rojo", le chanteur à la voix chevrotante est devenu en quelques mois le porte drapeau du renouveau du folk alternatif. Si depuis, l'Américain dérive peu à peu vers des territoires pop plus variés et plus complexes, nous on se lasse toujours pas de ses simples mélodies sussurées à la guitare. Ici, les titres "A Ribbon" et "At the hop".


 

arctic-monkeys-humbug.jpg92 : Arctic Monkeys -
Humbug (2009)

C'est dans la durée que l'on voit si les sensations d'un jour en ont vraiment dans le ventre. Dans le cas d'Alex Turner, jeune leader des Arctic Monkeys, le doute n'est plus permis. Après deux albums très remarqués avec sa formation, le chanteur britannique a enchaîné en un an le superbe disque de pop rock retro des Last Shadow Puppets, "The Age of Understatement", composé avec son pote Miles Kane de The Rascals, et le troisième effort des singes savants enregistré dans le désert avec Josh Homme des Queens of the Stone Age. Moins brut de décoffrage que les premiers albums du groupe, "Humbug" gagne en complexité et en séduction et s'impose comme un des sommets rock de cette année. Ici, les titres "Fire and the Thud" et"Cornerstone".

 

The_Roots_Phrenology_L.jpg93 : The Roots - Phrenology (2002)

Découverts à la fin des années 1990 avec l'irresistible tube "You Got Me", The Roots sont devenus depuis un des groupes de rap les plus respectés et vénérés de la planète. Leur cinquième album "Phrenology", sorti en 2002, a largement fait avancer la cause. On y retrouve ce goût des instrumentations organiques brassant influences hip-hop, soul mais aussi rock et jazz et intégrant même des samples de l'artiste contemporain Steve Reich. Côté invités de luxe, on dénombre Nelly Furtado, Talib Kweli ou Jill Scott. On écoutera ici les titres "The Seed 2.0" et "Break you off".

 

 

creve_coeur.jpg94 : Daniel Darc -
Crêvecoeur (2004)

Pour un jeune amateur de pop né en 1981, Daniel Darc, c'était de l'histoire ancienne, un nom qui évoquait vaguement Taxi Girl dont on ne connaissait déjà que le titre "Cherchez le garçon". Puis est arrivé ce "Crêvecoeur", disque bouleversant d'une résurrection inattendue, brillament mise en musique par Frédéric Lo. Cicatrices fièrement arborées, difficile de ne pas être touchée par cette voix fragile posée sur de lancinantes nappes de synthés. Ici, les titres "La pluie qui tombe" et une version live de "Jamais, Jamais".

 

 

midlake-cd.jpg95 : Midlake - The Trials
of Van Occupanther (2006)

Le choc est venu sur scène alors que Midlake jouait le titre "Roscoe" au Bataclan. Chose rare, la première partie des Flaming Lips et ses rythmiques et mélodies diaboliques obtenait même ce soir là un rappel. Et le meilleur, l'album "The Trials of Van Occupanther" était alors encore à venir. Avec leur goût pour une musique bucolique riche en guitares enlevées, les Américains tranchent avec le rock sombre et urbain adopté par une grande partie de leurs contemporains. On ne peut que leur en être reconnaissant à l'écoute donc de ce fulgurant "Roscoe" et de "Head Home".

 

30/08/2009

Arctic Monkeys, toujours pas de bug

pe-arctic-monkeys-humbug.jpg

Arctic Monkeys – Humbug (J'AIME : A la folie)

Les singes s’acclimatent bien aux grands espaces. En tout cas, les Arctic Monkeys. La sensation rock britannique est allée se ressourcer aux Etats-Unis, dans le désert du Mojave, chez Josh Homme, le leader des Queens of The Stone Age, pour confectionner « Humbug », son troisième album. Le quatuor de Sheffield en est revenu avec tout un tas de nouveaux sons : des guitares plus rêches, des rythmiques plus riches, des chœurs chaleureux et un groove hypnotique.

Et si, dans le désert, les Arctic Monkeys ont un peu perdu de leur agressivité, leur musique n’en est pas plus sage. Bien au contraire. Construit sur un enchevêtrement de couches de guitares et de rythmiques entêtantes, « Humbug » prend l’allure de sables mouvants. On ne sait jamais vraiment où on a les pieds. Le titre « Fire and the Hud » débute ainsi comme une ballade pop avant d’être emporté par une vraie rage électrique d’où surgit la voix d’Alison Mosshart, la chanteuse des Kills.

Des mélodies vénéneuses

Dans la lignée des Last Shadow Puppets, le projet parallèle d’Alex Turner, les Arctic Monkeys ont surtout pris l’option de soigner leurs mélodies vénéneuses à la séduction évidente (« Crying Lightning », « Dance Little Liar »…). Au côté d’étranges animaux cauchemardesques, les femmes tiennent une nouvelle fois une place de choix.

Celles-ci restent ici le moteur de l’imaginaire du groupe. « Cornerstone » raconte ainsi une rencontre inopinée dans la rue avec une femme qui rappelle au narrateur celle qu'il aime. Mais « I’m beginning to think I imagined you on my way home », chante Alex Turner. Car mystérieuses et attirantes, ces objets du désir sont tout aussi évanescents. Comme un oasis au milieu du désert.

KidB

Crying Lightning :

Secret Door :

23:12 Publié dans rock | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : arctic monkeys

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu