Avertir le modérateur

21/12/2010

Top 50 de l'année 2010 : 11-15

Chaque année sortent des centaines et des centaines de disques différents, dont on a le temps d'écouter qu'une partie. Beaucoup nous laissent indifférent, certains nous étonnent et quelques uns nous accrochent, pour quelques jours, de longs mois, voire plusieurs années. Voici donc le classement des 50 albums qui m'ont accompagné tout 2010. Les places : 11-15.

KidB

Vampire-week-end-contra.jpg11 - Vampire Weekend :
Contra

Attendu au tournant après un premier essai encensé de toutes parts, Vampire Weekend a répondu d'une brillante manière trimballant sa pop aussi bien vers la légèreté des caraïbes, le soleil de Californie que l'énergie urbaine de New-York. Le tout avec intelligence, le goût des sentiers peu rebattus et une énergie communicative sur disque comme sur scène.


FlorentMarchet_Courchevel.jpg12 - Florent Marchet :
Courchevel

Héros de tous les perdants, les moyens, ceux dont on n'aime pas trop parler, Florent Marchet creuse un peu plus son sillon dépressif avec Courchevel. Il y est question de morts, de déclassement, de licenciement. Bref, un des rares exemples de chansons réellement en prise avec la réalité sociale sans jamais perdre de vu ce qu'il y a de plus humain en chacun de nous. Les orchestrations sont fines et enjouées, les textes bouleversants.

 

midlake-the_courage_of_others.jpg13 - Midlake :
The Courage of others

Comme venue d'un autre temps, la pop de Midlake offre à nous des trésors de beauté insoupçonnés. The Courage of Others confirme la talent des Texans pour toucher droit aux choeurs avec simplicité. Choeurs, flutes et superbes guitares suffisent à créer ce supplément d'âme qui fait de Midlake un des rares groupes d'aujourd'hui dont la musique nous élève. De plus en plus haut.

 

cocorosie.jpg14 - Cocorosie :
Grey Oceans

On passera sur la pochette, d'une laideur sans nom, pour se concentrer sur la musique. Avec Grey Oceans, Cocorosie continue de nous sortir d'incroyables pépites de son coffre à jouets. Et notamment de belles confrontations entre la douceur d'un piano et des sonorités plus électroniques. La mystique, elle, est toujours là dans l'enchevêtrement de ces deux voix. Une drôle de disco féerique qui traverse la large palette des sentiments que le monde a à nous offrir, du plus enjoué au plus douloureux.

 

HALCYON-DIGEST-575x567.jpg15 - Deerhunter :
Halcyon Digest

Deerhunter confirme qu'il fait aujourd'hui parti de la cour des grands. Deux ans après le génial Microcastle vient donc Halcyon Digest, riche voyage à travers des textures mi-aquatiques mi-noise vers un drôle de pop rock légèrement teinté d'électronique. L'ensemble se tient avec brio et un mélange de fragilité et d'assurance qui nous fait fondre jusqu'à un bel hommage au regretté Jay Reatard décédé en janvier, "We Would Have Laughed".

22/10/2010

Frappés par la crise du Marchet

FlorentMarchet_Courchevel.jpg

Florent Marchet - Courchevel

La messe du « 20 heures ». Un soir d’été. Toute la famille réunie devant la télé. En ouverture du journal, une foule de vacanciers. Ils ramassent des coquillages sur l’île de Ré. Les Marchet, eux, n’avaient pas la chance. Ils n’avaient pas les mêmes vacances. Le cadet, Benjamin, pense à son ami, parti l’hiver dernier à Courchevel. Il semblait avoir tout pour lui à Noël. Mais son cœur s’est éteint au retour du soleil.

Benjamin a la vingtaine bien passée, des rêves d’ados pleins la tête. La liberté en chœur, la solitude en fête. Toujours ses fringues d’étudiants. Qu’il est touchant. Parfois, on dirait qu’il n’a que nous. A côté, sa sœur, a l’esprit ailleurs. A son idole, un peu folle, rencontrée, rue du Bristol. Dévêtue, ras du sol, elle fut abattue en plein vol. L’effet des drogues, de l’alcool. Pour la mère, quelle angoisse. Depuis peu, elle se tracasse. Le bonheur n’est donc qu’une coquille creuse. Il faut qu’elle s’y fasse. Le cœur arrachée, ne lui reste plus qu'à prier.

A l’écran, un fait divers. A Roissy, un avion en feu. Des voix qui se sont tues. Lui avait hâte d’embrasser les paupières de l’aimée. Il demande : « As-tu trouvé les bagages ? La tête dans les nuages. » Pas de réponse. Juste un trou dans le cerveau. Un peu plus tard, ce sont deux corps d’enfants retrouvés au large. Pas loin de Narbonne-plage. Les parents s’étaient assoupis. Laissant dériver le bateau bleu et jaune de leurs petits. Benjamin pense dans sa tête. Jamais on ne saura. Si les enfants au fond. Ont pu du bout des doigts. Caresser l’horizon.

Son esprit divague. Un tube pop entendu à la radio. Mélodie entêtante, gimmick synthés, montée de cuivres qui tue sur le refrain. Et ce texte mordant : Frappe dans tes mains. Remonte la pente. Allez on chante. Avec ma tête qui fait peur. Si au moins j’étais chômeur. Non je ne suis pas un champion, je ne vais pas gagner des millions. Adieu petit univers. J’ai autres choses à faire. Adieu la famille Kinder. Sa famille à lui a une tête d’enterrement. Depuis tout petit, il se demande pourquoi sont-ils si tristes. Il sent bien qu’on lui cache des choses.

Ce que son père lui cache. C’est qu’au fait, lui aussi, la charrette, il en fait partie. Les vacances surprises des enfants, c’est tant pis. Il pense à son usine, ses années de labeur. La vie passe trop vite. Quel est le prix du mérite. Quand on est jeté comme ça. Hors-piste. Son visage devient blême quand à l’image, on suit un type comme lui, dépassé par ses problèmes. Plus de comptes à rendre, de rendez-vous, de choses à vendre. En fond, une musique. Mélancolique. Qui je-suis ? Dis moi, qui je suis. Plus rien du tout…


KidB

13:01 Publié dans pop | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : florent marchet

25/06/2010

Florent se remet à Marchet

benjamin.jpg

Des mois que l'on guette des nouvelles de Florent Marchet, merveilleux auteur des albums "Gargilesse" et "Rio Baril", un temps comparé à une sorte de Sufjan Stevens français. Faut croire que l'on avait mal cherché car ça fait un mois que Pias abrite sur son Soundcloud en exclusivité le titre "Benjamin".

Sur son MySpace, on trouve également deux chansons. Le bouleversant "Suicide" que l'on trouve sur Youtube et "La Traduction". La suite s'annonce toujours aussi gaie. Pour rappel, son troisième album "Courchevel" est attendu pour le 11 octobre prochain avec tournée à l'automne.

KidB

20/12/2009

Top 100 des années 2000 : 36-40

Top 100 de mes albums favoris des années 2000, on arrive dans le très très bon. Pour rappel, seule contrainte, on a préféré limiter le nombre d'entrées par artiste à deux, histoire de ne pas se retrouver avec toute la discographie de Radiohead. Aujourd'hui, les places 36-40.

KidB

Marchet.jpg36 : Florent Marchet - Rio Baril (2007)

Les albums concepts peuvent être casse-gueule mais quand ça marche, c'est aussi grandiose. Le jeune Florent Marchet s'impose avec son deuxième album "Rio Baril" comme le Sufjan Stevens de nos contrées maniant une écriture pop décomplexée, légère, touchante, humoristique et riche. Bref, un beau grand chelem. Ici, les titres "Rio Baril" et en live "Les Bonnes écoles".

 

Grandaddy.jpg37 : Grandaddy - Sumday (2003)

En matière de pop cotonneuse, les Grandaddy de Jason Lytle se posent là. Tristement séparés il y a quelques années, les Américains ont sorti toute une floppée d'albums délicats et précieux. Notre préférée est sans doute ce Sumday en date de 2003. Ici, les titres "Lost en Yer Marry Way" et "Now it's on".

 

No Wow.jpg38 : The Kills - No Wow (2005)

Le duo The Kills a redonné dans les années 2000 ses lettres de noblesse à un rock brut et rèche, sexy, cool et frondeur. Plus qu'impressionnant sur scène, le groupe dégage quelque chose de fort et d'irresistible. Pour leur deuxième album, "No Wow", ils enchaînent les titres courts et punchy ou plus lancinant. Ici, "No Wow" et "At The Back of the Shell".

 

Radiohead hail.jpg39 : Radiohead -
Hail to the thief (2003)

Dur de passer après "KidA" et "OK Computer" mais on a beaucoup d'affection pour "Hail to the Thief" sorti par Radiohead en 2003 qui a le mérite de partir vraiment dans tous les sens avec quelques guitares bien rageuses et des mélodies maladives à foutre la chair de poule. Ici, les titres "Myxomatosis" et "Wolf at the door".

 

fleet_foxes-fleet_foxes-cover.jpg40 : Fleet Foxes -
Fleet Foxes (2008)

De toute cette décennie de renouveau du folk, on a une grosse affection pour le premier album éponyme des Américains de Fleet Foxes et leurs choeurs chaleureux et bucoliques. Un disque important. Ici, le titre "White Winter Hymnal" et "Your Protector".

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu