Avertir le modérateur

21/02/2010

Route du Rock J2 : Fougue incandescente

IMG_0963.JPG

Après une première soirée très sombre et pointue, les indie kids ont retrouvé leurs repères hier soir à l’omnibus. Au programme, toujours la même débauche d’énergie, mais davantage d’accroches mélodiques. A commencer par les Canadiens de Clues qui ont régalé le public avec leur mélange de ballades limpides et de chansons fougueuses à tiroir. Une marque de fabrique typique des groupes du pays. Chez Clues, les musiciens sont adeptes du partage des tâches. Le batteur ou le bassiste peuvent d’un coup comme ça passer, le temps d’un titre, sur le devant de la scène. Peu importe, tant que les autres ne perdent rien de leur rage et continuent de jouer plus fort. Le groupe obtiendra deux rappels, les premiers du festival.

Clues :


Dans une même veine, quelques heures plus tard, les Américains de Local Natives (photo) feront mieux encore. Chant polyphonique, double batteries, sens de l’accélération, le groupe fluctue entre les douces harmonies des Fleet Foxes et des guitares incandescentes. « Sun Hands », en conclusion, finira d’emporter la totale adhésion de la foule.

Local Natives :


Entre les deux, le folk rock de Shearwater offrit de belles envolées lyriques mêlées à quelques saillies électriques bien senties. Les Texans ont proposé hier soir le set le plus précieux du festival, leur batteur au look de métalleux très années 1980 se jouant aussi bien de ses futs que d’un xylophone. La voix un rien grandiloquente de Jonathan Meiburg se déploie avec aise vers un lyrisme digne d’un Thom Yorke. Et « Rook » reste une ballade belle à pleurer.

Shearwater :

 

On fut beaucoup moins emballé par The Tallest Man on Earth, remplaçant au pied levé de These New Puritans, eux-mêmes remplaçants de The XX. Seul sur scène avec sa guitare, le Suédois joua un set folk plutôt traditionnel, certes porté par un beau timbre de voix. L’ensemble demeurait un brin monocorde.

En clôture, les Français de Clara Clara ont fait le boulot avec un set énergique mêlant rock et poussées électroniques mais un poil brouillon. Heureusement, le groupe de François Virot, ici au chant et debout à la batterie, eut la bonne idée de totalement lâcher la bride sur le morceau final du festival, « Paper Crowns ». Un des moments les plus réjouissants de ces deux jours.

Clara Clara :

KidB

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu