Avertir le modérateur

05/01/2013

Top album 2012 : 11-15

 

Two_Door_Cinema_Club_Beacon.jpg11 : Two Door Cinema Club - Beacon

Tourist History nous avait emporté en 2010 dans un tourbillon pop, devenant au passage notre premier album préféré de l'année et notre disque de chevet quand on avait besoin de recharger les batteries. Son successeur, Beacon, ne nous a pas déçu. Ce que Two Door Cinema Club a perdu en explosivité, il l'a gagné en profondeur et en émotion. Pour le reste, les chansons du trio d'Irlande du Nord restent débordantes d'énergie et de gimmicks à chanter à haute voix. Une pop pour les jambes, la tête et le coeur.


crystal-castles-iii.jpg12 : Crystal Castles
- (III)


En l'espace de trois albums, les Canadiens de Crystal Castles se sont imposés comme les meilleurs promoteurs d'une électronique torturée. III confirme le goût du duo pour les mélodies pop. Une bonne pointe de sadisme en plus. Ethan Kath et Alice Glass construisent en effet des chansons aux abords doux et sensuels pour mieux les triturer ensuite. Les transformer en objets sombres et menaçants à force de saturation. Sauf que leur charme vénéneux fait déjà effet. Le piège s'est refermé.


Phantom-Buffalo-Tadaloora.jpg13 : Phantom Buffalo
- Tadaloora


Depuis quelques années, on espère à chaque nouvel album de Phantom Buffalo que ce sera le bon, celui qui permettra au groupe de connaître le succès qu'il mérite, mais jamais la notoriété des Américains ne décolle. Une malédiction incompréhensible à l'écoute de Tadaloora. Les dix nouveaux morceaux du groupe proposent une pop bucolique et enlevé que ne renierait pas Midlake. En plus léger, plus lumineux. Allez, le prochain sera le bon, c'est sûr.


Godspeed.jpg14 : Godspeed You !
Black Emperor
- Allelujah ! Don't Bend ! Ascend !

Le retour inattendu de Goodspeed You ! Black Emperor s'est accompagné d'une bonne nouvelle : le post rock tendu et engagé du collectif canadien avait trouvé dans la révolte des étudiants québecquois une nouvelle source d'inspiration lui permettant de garder toute sa pertinence en 2012. Allelujah ! Don't Bend ! Ascend ! donc, soit quatre morceaux dont deux de plus de vingt minutes, qui rendent compte avec énergie de la tempête sociale qui agite le monde. Et si la colère gronde toujours, Godspeed You! Black Emperor reste un de ses meilleurs porte-parole.  


Tame.jpg15 : Tame Impala
- Lonerism


Il existe un pont entre les expérimentations pop des Beatles période Revolver et celles d'Animal Collective. Celui-ci s'appelle Lonerism. Le deuxième album de Tame Impala apporte une touche faussement rétro au psychédélisme en vogue. Le rock des Australiens se démarque surtout par une production léchée n'hésitant pas à empiler les effets (reverb, saturation, boucles...) sans renier une étonnante efficacité mélodique. Un équilibre fragile pour un résultat entêtant.

15/12/2010

Top 50 de l'année 2010 : 41-45

Chaque année sortent des centaines et des centaines de disques différents, dont on a le temps d'écouter qu'une partie. Beaucoup nous laissent indifférent, certains nous étonnent et quelques uns nous accrochent, pour quelques jours, de longs mois, voire plusieurs années. Voici donc le classement des 50 albums qui m'ont accompagné tout 2010. Les places : 41-45.

KidB

LP4_cover.jpg41 - Ratatat :
LP4

On ne cessera ici de clamer haut et fort notre admiration pour la musique de Ratatat, ce duo installé à New York qui a su créer son propre son à l'aide d'une guitare, d'un clavier et tout un tas d'effets. Loin d'être répétitive, cette signature se déploie toujours plus loin comme sur les treize morceaux de ce LP4 qui font aussi appels à des cordes et des percussions orientales. Ratatat, le bon son d'aujourd'hui.

Minitelrose.jpg42 - Minitel Rose :
Atlantique

Décomplexés les petits Frenchy, eh ouais ! Avec son premier album Atlantique, Minitel Rose délaisse un peu au placard les références années 1980 de ces premiers EP pour prendre le large. Le résultat est tubesque et festif à souhait à coups de bons gros gimmicks de synthés et de refrains accrocheurs. Un disque dont on n'a pas fini de faire le tour dans les salons comme dans les dancefloors.


best-coast-crazy-for-you-cover-art.jpg43 - Best Coast :
Crazy for you

Go West, young boy ! Et donc la critique rock redécouvrit en 2010 la Californie et ses hymnes pop rock pleins de choeur et de sueur. A commencer par ceux de Best Coast qui surfent avec brio sur une certaine naïveté adolescente portée par la voix troublante de Bethany Cosentino. Deux minutes douche comprise. "I Wish he was my boyfriend..." .

 

innerspeaker_cover_12--_2.jpg44 - Tame Impala :
Innerspeaker

La tendance est au retour du psychédélisme. Ce qui ne peut que nous réjouir quand on écoute les Australiens de Tame Impala. Leur rock entêtant se déploie avec majesté sur leur premier album Innerspeaker sorti par Modular. Et plutôt que de se laisser aller à de longues envolées de vingt minutes sous acide, le combo a eu la bonne idée de se restreindre à des formats restreints. Plus de cinquante ans plus tard, une des meilleures réponses au Revolver des Beatles.

 

Stromae - Cheese - cover.jpg45 - Stromae :
Cheese

Il y a d'abord un des gros tubes de l'année, "Alors on danse". Mais pas que. Le Belge Stromae s'est imposé comme une des belles révélations de 2010 à coup d'hymnes désespérés sur des instrumentations dance auxquelles il est très difficile de résister. La combinaison qui tue.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu